01. Bien choisir son arme : faut-il acheter un pistolet ou revolver ?

01.1 Définition du revolver

Un des débats récurrents sur les armes de poing est de savoir s’il est préférable d’ acheter un pistolet ou un revolver. Pour rappel, un revolver est une arme à feu qui tire son nom de l’anglais « revolve », qui signifie tourner autour de, réaliser une révolution. Le revolver est équipé d’un magasin inamovible appelé barillet dotée de chambres contenant les munitions. Le barillet aligne ses chambres (et donc les cartouches) dans l’axe du percuteur et du canon en tournant sur lui-même. Sa capacité est généralement limitée à 6 coups.

comment fonctionne un revolver

Chaque pression sur la queue de détente entraine la rotation du barillet et permet au marteau de percuter les cartouches contenues dans les différentes chambres.

01.2 Définition du pistolet

Un pistolet moderne est une arme à feu équipée d’une culasse mobile, d’un canon fixe ou flottant et d’une chambre en permanence alignée avec ce dernier. Le magasin modulaire éjectable et remplaçable approvisionne la chambre verticalement grâce aux allers-retours de la culasse qui éjecte au passage les étuis percutés. Les chargeurs de pistolets contiennent 6 à plusieurs dizaines de munitions selon les modèles.

pistolet ou revolver que choisir

Coupe d’un pistolet semi-automatique en action

02. Revolvers et pistolets dans l’univers de la défense personnelle

02.1 Les origines de la compétition

Dans l’histoire du développement des armes à feu, il s’est écoulé un long moment entre l’invention du revolver de Samuel Colt et le début du 20ème siècle où le revolver s’est démocratisé et est devenu l’outil de protection personnelle par excellence. L’apparition des armes semi-automatiques est venue bouleverser l’hégémonie des revolvers dans le domaine de la protection personnelle, mais cela a pris du temps. Les premiers pistolets semi-automatiques étaient complexes à manipuler, rencontraient beaucoup de problèmes d’approvisionnement et d’éjection. Bref : ils n’étaient franchement pas fiables. Dans la culture populaire, le revolver est donc resté longtemps synonyme de fiabilité et a équipé la majeure partie des forces de police dans le monde jusque très tardivement.

Des années 1900 où les premiers pistolets ont fait leur apparition à aujourd’hui, la technologie d’approvisionnement semi-automatique a été très largement améliorée. Il y a aujourd’hui moins d’avantages à être armé d’un revolver plutôt que d’un pistolet. La question « faut-il acheter un pistolet ou un revolver ? » en soulève donc en réalité deux autres : les pistolets semi-automatiques sont-ils fiables et les revolvers sont-ils obsolètes ?

Le sujet vaut la peine d’être discuté car la plupart des tireurs, profanes ou expérimentés, se posent ces questions. Pour un tireur qui ne prend en considération que l’aspect technologique de son arme, on peut dire que le pistolet semi-automatique est supérieur au revolver. Son fonctionnement est plus complexe tout en étant plus pratique, à poids égal sa capacité en munition est supérieure de 2 à 3 fois à celle d’une arme à barillet, ses instruments de visée sont généralement mieux étudiés et les enrayages sont devenus aussi rares sur un pistolet moderne que sur un revolver. Si on s’en tient à ces critères, les semi-autos gagnent haut la main.

Mais on se fiche de ces aspects techniques. Peu importe qu’une arme emporte 6, 8 ou 19 cartouches. La question qui doit être posée est : qui va utiliser cette arme et dans quel contexte ?

02.2 Le choix du cœur est toujours le meilleur

La décision d’ acheter un pistolet ou un revolver doit se prendre après avoir eu les deux types d’armes en main. Bien choisir son arme est important et dans ce domaine, il faut avant tout se fier au feeling. Si les pistolets semi-automatiques ont pu être moins fiables que les revolvers par le passé, ce n’est plus le cas aujourd’hui lorsqu’ils sont entretenus correctement. En revanche, ils présentent l’avantage d’emporter plus de munitions (de 5 à 20 en fonction des calibres et modèles, jusqu’à 33 avec des magasins adaptés).

acheter un pistolet ou un revolver

Glock 17 équipé d’un chargeur de 33 cartouches de 9mm

Cette réputation de fragilité vient du fait que contrairement aux revolvers qui ont un fonctionnement rudimentaire et éprouvé depuis des siècles, les pistolets semi-automatiques ont un mécanisme plus complexe et contiennent plus de pièces susceptibles de casser. Néanmoins, une arme bien entretenue ne présente pas de risque de dysfonctionnement particulier, il est donc recommandé de vous diriger vers la plateforme avec laquelle vous vous sentez le plus à l’aise. Pour ceux qui hésitent à acheter un pistolet ou un revolver en raison des différences de capacité d’emport des 2 systèmes : si vous n’êtes pas capable de stopper votre agresseur avec vos 3 premières cartouches, vous n’aurez probablement pas l’usage des suivantes… faites votre choix sur le ressenti que vous avez une fois l’arme en main. Un revolver bien maîtrisé pulvérise une cible et stoppe une menace aussi efficacement qu’un pistolet semi-automatique, surtout si vous êtes à l’aise avec.

03. Les avantages et inconvénients des revolvers

03.1 Les inconvénients principaux des revolvers

Les revolvers ont l’inconvénient d’être généralement plus chers et plus lourds que les pistolets (et c’est valable aussi pour les munitions). Néanmoins, de plus en plus de fabricants proposent des modèles de haute qualité à des prix très abordables (autour de 500€). Mais si vous allez vers Smith & Wesson ou Korth, votre compte en banque va en prendre un sacré coup. Beaucoup reprochent au revolver son chargeur inamovible (barillet) fiable mais inadapté au rechargement d’urgence. Ce reproche n’est valable que si on s’imagine dans un contexte très dégradé où on devrait pouvoir abattre un grand nombre d’assaillants, pour une utilisation plus classique ce n’est pas un problème. pour palier cette puissance de feu restreinte (la capacité est limitée à 5 ou 6 coups généralement), certains fabricants proposent des modèles qui proposent 7 voire 8 coups mais ils sont rares et en général très onéreux.

L’approvisionnement d’un revolver est assez laborieux il faut l’admettre, en particulier en situation de stress : il faut insérer chaque cartouche dans les chambres du barillet à moins de disposer d’un speedloader. L’impossibilité d’utiliser un réducteur de son (silencieux) est le principal reproche que j’aurais à adresser aux revolvers à titre personnel. La détonation s’échappe du canon mais aussi du barillet, elle ne peut donc pas être contenue efficacement.

Dernier reproche qui n’en est pas vraiment un, la répétition des coups de feu est laborieuse en double action pour qui n’a pas l’habitude ou a peu de force dans la main (la double action consiste à presser la détente de façon à entraîner l’armement et le relâchement du marteau pour faire feu. En simple action on arme le marteau directement puis on presse la détente, ce qui divise de moitié la pression à exercer sur la détente pour faire feu).

03.2 Des avantages qui pèsent lourd dans le holster

Les revolvers sont très simples d’utilisation et leur mécanique robuste et rudimentaire minimise les risques de mauvaise manipulation. Cela dit, un tireur prudent et averti manipulera aussi bien un pistolet semi-automatique… On peut également noter que le recul des revolvers est assez doux. En effet, le poids élevé de ces armes et l’absence de retour brutal d’une culasse mobile se ressentent positivement. Les révolvers présentent des munitions à la puissance d’arrêt intéressante : 38 spécial et 357 Magnum, .44 Magnum et calibre .50 pour les plus audacieux. En somme de quoi arrêter tout ce qui vit et tout ce qui roule (en dehors d’un tank). Le nettoyage d’un revolver est plus aisé que celui d’un pistolet : pas de démontage requis, pas de risque de perdre de pièces ni de mal remonter l’arme (même s’il faut le vouloir pour en arriver là!). L’équation est simple : robustesse + moins de pièces = moins de risques de casse sur le long terme.

Le tir en double action propre à la conception du revolver est une garantie de sécurité pour beaucoup. Lorsqu’on presse la queue de détente, le marteau recule progressivement jusqu’à atteindre le point de rupture, puis s’abat sur le percuteur qui déclenche le coup de feu. Si le  poids élevé de la queue de détente peut être considéré comme un défaut, il présente l’avantage d’empêcher tout départ involontaire et permet de garder une munition chambrée sans risquer de percussion accidentelle. Last but not least, les revolvers sont très précis surtout en simple action : contrairement aux pistolets ils ne comprennent pas de culasse mobile et leur canon est fixe. Moins de pièces sont en mouvement et la précision s’en trouve améliorée.

acheter un pistolet ou un revolver 2

Le Smith & Wesson TRR8 M&P qui chambre 8 cartouches de .357 Magnum

Le revolver Smith & Wesson TRR8 a été conçu pour équiper les forces d’intervention et plus précisément le porte-bouclier pare-balles, unité positionnée en premier lors de l’assaut. Cette arme exceptionnelle pesant 1,1kg à vide offre un magasin pouvant chambrer 8 cartouches de calibre .38 ou du très puissant calibre 357 Magnum.

acheter un pistolet ou un revolver 3

Glock 17 Gen.4 : un physique de brute pour une résistance hors du commun

Les pistolets semi-automatiques modernes présentant une carcasse en polymères tels que le Glock 17 chambré en 9x19 (9mm Parabellum) présentent l’avantage d’être conçus pour le combat. Peu onéreux, ils sont aussi extrêmement robustes, fiables, légers (625g à vide), simples d’entretien et offrent une capacité élevée (17 cartouches en magasin + 1 chambrée).

Quand il s’agit d’ acheter un pistolet ou un revolver, le critère principal de choix doit être le ressenti que vous avez une fois l’arme en main. Si vous écoutez votre instinct, vous ne pourrez pas vous tromper. Avant d’ acheter un pistolet ou un revolver, reportez-vous à nos tests d’armes pour bien choisir votre arme de poing.