01. Quelles provisions faire en prévision d’un crise ?

Il est possible de trouver sur Internet des listes interminables de conseils ou de produits à stocker pour avoir de quoi subsister en cas de crise, mais si vous prenez le temps de penser votre démarche vous vous apercevrez qu’elles ne sont pas toujours avisées, qu’elles ne collent pas à vos besoins personnels et/ou que vous ne disposez pas d’un hangar de 200m² pour stocker toutes les provisions qui vous sont recommandées.

Une de ces listes pompée d’un site américain m’a d’ailleurs bien fait rire, elle recommande 100 choses dont entre autres « d’amener des livres » et de stocker des popcorns. Parce que c’est bien connu, quand tout fout le camp on a le temps de manger des popcorns en lisant Le Comte de Monte-Cristo

Gardons-nous d’appliquer bêtement les instructions données dans ce genre de listes sans considérer leur contexte et leur pertinence vis-à-vis de nos situations personnelles. Personne ne détient de formule magique garantissant la survie et personne ne peut penser à tout ni parer à toutes les éventualités. La première question posée par de nombreuses personnes souhaitant se préparer est « que dois-je acheter ? ». La réponse est simple : il n’existe aucune réponse standard à cette interrogation. Stocker des produits en cas de crise, c’est faire des provisions des produits qu’on consomme et utilise au quotidien et cela diffère pour chacun.

Evidemment, stocker des produits d’avance n’est pas utile uniquement en cas de crise : quand on a pas eu le temps de faire les courses pour raison X ou Y, on est bien content de trouver des produits d’avance dans son placard. L’idée ici n’est pas de stocker des tonnes de produits inutiles, mais au contraire de constituer une réserve utile de produits courants pouvant dépanner au quotidien comme en cas de problème grave. C’est la raison pour laquelle je vous incite à ne pas tomber dans le piège marketing du survivalisme.

Les besoins de chaque individu changent en fonction d’un large éventail de facteurs dont, pour n’en citer que quelques un : sexe, âge, statut familial, lieu de vie, habitudes alimentaires, forme et résistance physique, état de santé général, état psychologique, moyens financiers, capacité d’évacuation… Il vaut donc mieux procéder par étapes et se poser les bonnes questions plutôt que d’acheter à prix d’or 6 mois de provisions de nourriture qui ne nous conviennent pas, un arsenal de guerre qu’on n’utilisera jamais et 90Kg de matériel de camping inutile.

De même, inclure les membres de votre famille dans cette réflexion est important pour multiplier les points de vue et passer en revue l’ensemble des matériels indispensables pour chacun. Stocker des produits en cas de crise ne doit pas être une démarche égoïste mais collective. Une excellente façon de détecter les systèmes dont vous et vos proches êtes le plus dépendant est de vous comporter comme s’il n’y avait plus de supermarché ni d’énergie dans votre logement et de lister ce que vous ne pouvez plus faire. Une fois cette liste établie, vous pourrez chercher des moyens alternatifs de satisfaire les besoins concernés en cas de crise et faire vos provisions de façon cohérente.

La satisfaction de nos besoins physiologiques principaux est majoritairement assurée par les grandes chaines de distribution alimentaire. Nous y achetons notre nourriture, notre eau, notre papier hygiénique et d’autres articles de consommation courante liés à l’hygiène et à l’entretien de nos maisons et de nos véhicules.

01.1 Quels sont les produits qui disparaissent en premier pendant les crises ?

Voici une liste non-exhaustive de produits pour la plupart indispensables que nous nous procurons couramment dans les grandes surfaces :

  • Aliments de longue conservation (pâtes, riz, conserves, etc.)
  • Huile végétale & vinaigre
  • Eau & lait
  • Sel, sucre, miel, épices
  • Café & thé, filtres
  • Sacs poubelles
  • Briquets & allumettes
  • Eau de javel et produits désinfectants
  • Papier toilette & couches
  • Serviettes hygiéniques & tampons
  • Savon & lessive, dentifrice, produits d’hygiène quotidienne
  • Produits parapharmaceutiques (pansements, désinfectants, crèmes, etc.)
  • Piles & chargeurs
  • Bougies & lanternes, lampes torches
  • Alcool
  • Produits de dératisation
  • Carburant & bouteilles de gaz
  • Outils divers

Cette liste est également celle des produits qui disparaitront le plus rapidement en cas de crise et de rupture de la chaine d’approvisionnement ou de rush d’achat-panique. Concrètement, cela signifie qu’ils deviendront rares, chers et difficiles à se procurer et donc qu’ils constituent l’essentiel des éléments à stocker en prévision d’une situation de crise.

provisions de dernière minute

Ne vous trouvez pas dans cette situation…

01.2 L’approvisionnement « juste-à-temps »

Les supermarchés s’approvisionnent en flux tendu pour diminuer les frais de stockage, éviter la péremption des produits et augmenter leurs marges en ajustant l’offre à la demande. Un supermarché classique contient de quoi ravitailler sa zone de chalandise en alimentation et produits de première nécessité pendant un maximum de 72 heures (3 jours). En cas de rupture de la chaine d’approvisionnement, on peut s’attendre à ce que les rayonnages soient vides au bout de 36 heures (1,5 jours) dans le meilleur des cas. Beaucoup font le choix d’ignorer ce risque et pensent pouvoir se procurer le nécessaire à la dernière minute ; c’est sans compter sur les hordes de personnes paniquées et de casseurs qui se rueront dans les commerces au même moment pour se procurer les mêmes articles.

N’attendez pas le dernier moment pour constituer vos stocks de provisions, en particuliers d’eau et de nourriture. Les crises ne préviennent pas avant d’arriver. Qu’il s’agisse d’une coupure de courant prolongée ou d’un effondrement économique total, vous devez avoir de quoi subsister pour ne pas être démuni au pire moment.

02. Stock survivaliste : liste des produits à stocker en prévision d’une crise

Avoir une bonne organisation et une bonne hygiène quotidienne revêt une importance capitale pour notre santé mentale et physique. Stocker des produits de survie utiles est décisif pour survivre lorsque les médicaments et les structures de soin se font rares ou disparaissent.

Une simple coupure mal soignée peut se transformer en infection puis en septicémie et c’est la mort. Le mauvais stockage des déchets ou des déjections peut contaminer l’eau et donner naissance à une épidémie qui à son tour provoquera d’autres catastrophes. Notre environnement moderne nous semble fiable, civilisé et protégé des maux que connaissent des pays comme le Libéria ou Haïti mais la réalité est toute autre. Seules quelques semaines de chaos nous séparent de leur sort. Et si eux sont habitués à agir pour survivre, ce n’est pas le cas de la population d’un pays comme la France.

Si chaque personne est dans une situation spécifique, les besoins physiologiques sont les même pour tous et certains produits sont incontournables, en particulier les médicaments courants et les produits d’hygiène. Un point intéressant à relever dans cette liste est l’interdépendance des produits entre eux : sans briquets ni allumettes impossible de démarrer le réchaud ; sans sel ni piles impossible de fabriquer de l’eau de javel ; sans chargeur impossible de recharger les piles et de faire fonctionner les lampes torches ou la radio ; sans outils impossible de réparer ou de se procurer les éléments précités en cas de besoin ; sans eau impossible de survivre, etc.

Cas pratique : La cigale et la fourmi

Prenons deux familles identiques constituées de 2 adultes et 2 enfants. Nos familles A et B habitent sur le même palier d’un HLM parisien situé dans la zone inondable de la Seine. La famille A possède 50 000€ d’épargne et s’approvisionne au fil de ses besoins à la superette située dans le bas de la rue. La famille A ne stocke donc ni eau, ni matériel ni nourriture. La famille B quant à elle possède une épargne de 15 000€, a fait des provisions d’eau et de nourriture pour survivre 45 jours et stocke du matériel lui permettant de cuisiner et de se chauffer en toute indépendance pendant 30 jours.

A votre avis, qui s’en sortira le mieux si la Seine vient à quitter son lit, provoquant coupures d’électricité et contamination du réseau d’eau potable ?

Courbe de détresse en fonction du niveau de préparation

02.1 Réserve sanitaire : stocker des médicaments et des produits d’hygiène et de santé

Le papier toilette est un produit auquel nous ne prêtons aucune attention et que nous gaspillons volontiers au quotidien. Pourtant, c’est un luxe absolu. Survivre sans est possible, mais qui le voudrait ? Indispensable pour l’hygiène et pour le moral, les conflits et catastrophes récentes ont montré qu’il devient très rapidement introuvable ou en faible quantité et à des tarifs exorbitants. Le papier toilette peut et doit, comme l’eau potable et les sacs poubelles, être stocké dans des proportions pharaoniques : quoi qu’il arrive, il ne sera pas perdu. 260 rouleaux, soit approximativement 1 an de consommation, sont un minimum. Préférez les modèles avec des tubes classiques plutôt que ceux qui se dissolvent dans l’eau, le carton fait un excellent allume-feu.

Les sacs poubelles, comme le papier toilette, sont essentiels à l’hygiène. Ils permettent non seulement de stocker proprement les déchets alimentaires mais permettent également de conserver une bonne hygiène dans des situations où les toilettes sont hors d’usage ou de portée. De tailles et d’épaisseurs variées, les détournements du sac poubelle sont légion (obstruer une vitre cassée, recueillir et transporter de l’eau, se protéger la tête, les pieds ou les mains, servir d’abri de fortune, protéger des documents ou des aliments, etc.). Stocker 2000 sacs poubelles de 30L prend l’espace d’une caisse de 6 bouteilles de vin et peut vous sauver la vie sur le long terme.

Les serviettes et les tampons hygiéniques sont nécessaires à l’hygiène féminine. Les stocker en grande quantité est fortement recommandé pour garantir la santé et le bien-être des femmes de votre famille, ne faites pas l’impasse dessus. Une femme utilise en moyenne 20 serviettes ou tampons sur un cycle menstruel, 240 unités représentent donc une consommation annuelle. Leur usage peut être détourné : les serviettes font d’excellents pansements de fortune pour les grosses blessures et les tampons font de très bons allume-feu et sont couramment utilisés dans les conflits armés pour soigner les blessures par balles.

Le gel hydro-alcoolique permet d’éviter la transmission de maladies infectieuses et maximise les chances de survivre. Il s’utilise sans eau ni savon, permet de se désinfecter les mains ou des parties du corps et d’économiser l’eau. Prévoyez-en au minimum 4L. Attention, ne l’utilisez pas pour vous laver tout le corps, en dépit de ses qualités sa formulation est très agressive pour la peau et inadaptée à l’hygiène quotidienne.

Les brosses à dents et bains de bouche sont nécessaires pour conserver une bonne hygiène bucco-dentaire sur le long terme et éviter les infections. Les maux de dents étant parmi les plus insoutenables et s’aggravant rapidement, assurez-vous de vous donner les moyens de conserver une bonne santé et consultez votre dentiste au moins une fois par an.

Les gants en nitrile ou en latex protègent les mains des contaminations lors d’opérations salissantes ou présentant un risque de contamination (soins médicaux ou traitement de déchets organiques). Ils s’achètent par centaine à des prix modiques, stockez-en plusieurs boites.

Acheter une trousse de secours complète et stocker des médicaments courants (Doliprane, Smecta, Aspirine, Spasfon, etc.) sont une nécessité absolue pour gérer les blessures légères et les états fiévreux ou diarrhéiques. Stockez-en autant que vos moyens le permettent. Si vous souffrez d’une maladie et devez impérativement prendre un traitement, vous devez vous assurer de disposer d’un stock de médicaments suffisants pour couvrir la période que vous jugez nécessaire et survivre. Adressez-vous à votre médecin traitant –et à personne d’autre, jamais- pour obtenir des conseils avisés.

Le savon est indispensable à l’hygiène corporelle et doit être stocké en grande quantité, sous forme de pains de préférence. La savon de Marseille naturel ou assimilé est neutre pour la peau, les parties intimes et les cheveux et se prête parfaitement à une utilisation prolongée. Facile à rincer, il est également adapté pour l’hygiène dentaire (c’est un très bon dentifrice naturel) et pour la lessive des vêtements en cas de besoin. 5kg de savon en pains ne coutent presque rien et permettent de garder une hygiène complète pendant 1 an. Privilégiez ce format au savons liquides qui se stockent difficilement, fuient et se consomment plus rapidement.

Le bicarbonate de soude est un produit naturel et sain qui permet de fabriquer soi-même de nombreux produits qui peuvent rapidement venir à manquer, comme la lessive, les bains de bouche désinfectants, les désodorisants en tous genres et les produits d’entretien (de nombreuses fiches pratiques pour apprendre à les faire sont disponibles sur internet). C’est également un très bon complément alimentaire, particulièrement quand un effort physique est nécessaire. Polyvalent et très utile, le bicarbonate de soude est un produit très accessible disponible dans le commerce sous formes de bidons de plusieurs kilos. En stocker 10kg est recommandé.

 

02.2 Confort thermique : stocker de quoi se chauffer, manger chaud, s’éclairer d’urgence et produire de l’électricité

Les bouteilles de gaz butane (stockage en intérieur) ou propane (stockage en extérieur) ainsi que les cartouches de gaz pour réchaud de camping sont la seule alternative viable pour continuer à cuisiner lorsque les approvisionnements en électricité et en gaz de ville sont coupés. Stocker un ou plusieurs chauffages d’appoint à gaz, un réchaud de camping et suffisamment de bouteilles et de cartouches de gaz pour se chauffer et cuisiner 2 fois par jour pendant 1 mois est un bon début. Si vous ne savez pas les manipuler, demandez à un professionnel de vous expliquer leur fonctionnement.

Quand le chauffage s’arrête de fonctionner et que la température chute, un sac de couchage spécial grand froid et des couvertures de laine sont providentiels pour se réchauffer. Préférez demander conseil aux vendeurs des magasins de sport plutôt que d’acheter votre sac de couchage sur internet, toutes les qualités et matières ne se valent pas et il existe des sacs pour toutes les conditions climatiques. Vous pouvez trouver des couvertures de laine à des prix très acceptables dans des surplus militaires ou sur des sites de petites annonces. Privilégiez les grandes tailles type 180x200 au format serviette de plage stockez-en 1 pour chaque membre de la famille.

Les briquets et allumettes sont absolument indispensables pour cuisiner, se chauffer et bricoler. La domestication du feu restera probablement l’événement le plus important de l’histoire de l’humanité, ne vous en privez surtout pas. N’hésitez pas à les acheter en gros et stockez-en autant que possible, ces produits sont indispensables pour survivre, ne coûtent pas cher, s’épuisent vite, ne prennent pas de place et ont une valeur de troc élevée.

Les bougies, lanternes et lampes torches sont incontournables pour s’éclairer en cas d’absence d’électricité dans l’habitation. Des lots de centaines de bougies de longue durée se trouvent pour quelques euros et permettent de s’éclairer et de conserver des aliments au chaud. Les lanternes à énergie solaire ou à dynamo coûtent quelques dizaines d’euros et vous donnent une solution d’éclairage intéressante. Investir dans quelques lampes torches de bonne qualité fonctionnant sur piles AA ou AAA est indispensable pour pouvoir se déplacer et travailler dans des endroits sombres (caves, greniers, bricolages dans des zones mal éclairées, etc.). Certaines sont équipées de dispositifs stroboscopiques utiles pour signaler votre position aux secours ou pour aveugler un agresseur. Les lightsticks chimiques quant à eux offrent un éclairage durable (généralement de 6 à 8h en continu), mais ils présentent le désavantage d’être assez onéreux, à usage unique et périssables.

Les piles et chargeurs de batteries ne peuvent pas se fabriquer artisanalement et font fonctionner la plupart des appareils électriques indispensables en cas de gros pépin : radios, lampes, talkie-walkie, chargeurs de secours, etc. Se constituer un stock de piles jetables et rechargeables correspondant à nos appareils est primordial. Choisir des systèmes qui fonctionnent sur les normes les plus répandues (AA & AAA) est important, les piles rares en temps normal deviendront absolument introuvables en des temps troublés. Les générateurs solaires (aussi appelés chargeurs solaires) sont des produits très intéressants qui permettent de recharger 4 à 8 batteries AA ou AAA ou des power-banks en quelques heures avec un ensoleillement moyen. Accessibles autour d’une centaine d’euros, ils sont un investissement utile et durable. Payez-vous le luxe d’un testeur de piles autonome en passant (un qui fonctionne en utilisant l’énergie de la pile testée), cela facilitera la gestion de votre stock. Les piles servent au quotidien dans la plupart des matériels électroniques et entrent dans des processus comme la fabrication de l’eau de javel, il ne faut donc pas les négliger.

02.3 Réserve alimentaire de survie : stocker de l’eau et de la nourriture

L’eau est indispensable pour survivre et doit être stockée en permanence à un niveau de 120 à 150L d’eau minimum pour un couple. Afin d’en apprendre plus sur le stockage de l’eau, consultez l’article dédié au stockage et au traitement de l’eau.

Stocker de la nourriture en conserves (métalliques ou bocaux) ainsi que des aliments lyophilisés pour tenir au minimum 1 mois est indispensable et recommandé par les organismes de protection civile du monde entier. Survivre sans boire ni manger est impossible, ne lésinez pas sur vos stocks de survie alimentaire.

Le sel est un produit indispensable et tellement courant qu’on y prête presque plus attention et pourtant, ses qualités de préservation des aliments font de lui une des premières victimes des pénuries provoquées par les situations de crise. Il permet entre autres de prolonger grandement la durée de conservation des viandes, poissons, légumes et tubercules. Il est également l’élément indispensable à la fabrication artisanale de l’eau de javel. Il ne coûte rien, ne se périme pas et est très facile à stocker, achetez-en autant que possible.

Outre leur fonction première, les filtres à café ou à thé sont très utiles pour le filtrage de l’eau.  Stockez-en une centaine.

La vaisselle jetable est particulièrement utile quand l’eau vient à manquer. Pouvoir se débarrasser de sa vaisselle plutôt que de la laisser s’entasser et attirer les nuisibles est appréciable quand la situation se présente. Les produits en carton sont à privilégier pour leur capacité à servir de combustible, d’entonnoir ou de papier à écrire. Des lots vendus par mille pour une bouchée de pain devraient trouver leur place chez vous.

L’alcool sert pour la cuisine, les soins médicaux, fait un excellent combustible dans les cocktails et a une valeur de troc élevée. Stockez une vingtaine de litre de vodka sans marque, elle vous servira tôt ou tard, pour une raison ou pour une autre.

02.4 Matériel de survie : stocker les outils indispensables au quotidien

Les outils divers (ouvre-boites, tournevis, pince monseigneur, coupe-boulons, masse, marteau, vis, clous, scies à bois et à métaux, perceuse-visseuse sans fil puissante, etc.) servent pour les menus bricolages mais peuvent aussi vous être particulièrement utiles pour ouvrir des portes, des cadenas ou des véhicules dont vous auriez perdu les clés. Vous équiper d’une paire d’outils destructifs (pince monseigneur, burin de maçon, masse, perceuse sans fil puissante) pourra s’avérer très utile en cas de besoin, et ils pourront éventuellement vous servir d’outils défensifs. Pensez à vous acheter de bonnes paires de gants de protection, vous blesser aux mains peut vite s’avérer catastrophique.

Des couteaux solides et affutés sont nécessaires pour cuisiner, couper, graver, façonner, sculpter et éventuellement se défendre. Si les couteaux pliants sont séduisants pour leur facilité de transport et leur discrétion, leur conception les rend fragiles et ils doivent être complétés par des lames fixes, plus solides et polyvalentes. De très bonnes lames fixes se trouvent pour quelques dizaines d’euros (inutile d’acheter des produits à 100€ pour avoir de la qualité), assurez-vous juste que leur conception soit dite pleine soie (full-tang en anglais), c’est-à-dire que la lame et le manche ne soient qu’une seule et même pièce. Cette construction permet aux couteaux de supporter des pressions très fortes et donc de pouvoir les solliciter pour une multitude de tâches exigeantes. Faire l’acquisition d’un bon affuteur et apprendre à s’en servir et à s’en passer est pertinent également. Si c’est solide et que ça coupe, c’est un bon couteau ; n’allez pas chercher plus loin.

Le ruban adhésif multitâche (aussi appelé duct tape, duck tape, scotch de plomberie, etc.) est utile dans une multitude de situations (réparations diverses, colmatage de fuites, réparation de tuyaux, isolation et colmatage des portes et fenêtres, fabrication de sacs, sangles, etc.). Il sert à tout et tout le temps et doit être stocké en grande quantité (autant que possible).

Les jerricans souples et les vaches à eau sont des systèmes peu encombrants et peu onéreux qui se déploient facilement et rapidement en cas de besoin. Offrant des contenances de 5 à 80L, ils sont d’excellents alliés pour stocker eau ou carburant à la dernière minute. Les jerricans rigides sont aussi recommandés. Il est conseillé de nettoyer ces contenants et de les sceller hermétiquement avant de les stocker pour pouvoir les remplir en un éclair le moment venu sans craindre de contaminer l’eau potable.

Les contenants en tout genre servent toujours et ne doivent pas faire l’objet d’une impasse. Du sac Ziplock au seau de 40L en passant par la traditionnelle bassine en plastique ils peuvent servir au transport, au stockage et même faire office de toilettes de secours une fois équipés d’un sac poubelle. Certains fabricants proposent des modèles empilables comme des poupées russes pour gagner de la place.

02.5 Stocker du carburant

Si vous disposez d’un véhicule, stockez quelques litres de carburant de secours. Un jerrican spécial carburant d’une contenance de 20L permet à une voiture moderne de parcourir plusieurs centaines de kilomètres et pourra vous rendre un fier service en cas de pénurie de carburant ou d’impossibilité d’aller à la pompe. Attention, le carburant ne se conserve pas plus de 3 à 6 mois dans un jerrican (en particulier le SP95-E10 à cause de l’éthanol hautement volatile). Il est dangereux et interdit de rouler avec du carburant dans son coffre, organisez donc une rotation de votre stock et conservez-le à l’abri dans votre parking (jamais dans votre maison ou appartement !).

Remplissez toujours vos jerricans jusqu’à 5cm du bord du goulot, plus il y a d’oxygène dans un réservoir plus le carburant subit des modifications chimiques et se périme. L’entretien constant de votre véhicule est également extrêmement important, inutile de stocker du carburant si votre voiture refuse de démarrer au moment où vous devez évacuer.

Attention lorsque vous faites le plein de vos jerricans : ne les posez jamais dans votre véhicule pour les remplir mais toujours au sol et préférez les modèles en PVC à ceux en métal qui nécessitent une mise à la terre pour éviter les explosions lors du remplissage. Ne fumez jamais et laissez votre téléphone portable et tout objet susceptible de créer une étincelle ou un champ électrique à l’abri dans votre voiture durant l’opération. Demandez l’aide du personnel de station si possible.

02.6 Résilience financière : stocker de l’argent liquide pour subsister ou prendre la fuite

Stocker de l’argent liquide est une nécessité absolue. Nous avons tous pris l’habitude de régler nos achats par carte bancaire et il est devenu rare que nous possédions plus de 150€ en liquide chaque semaine. En cas de catastrophe, d’effondrement du système bancaire ou de troubles sociaux les banques seront dans l’incapacité de vous restituer votre argent. Tout le monde se souvient des images des files d’attente interminables (pour rien) devant les banques lors des crises argentines et grecques, pour ne citer que celles-ci. Donnez-vous les moyens -c’est le cas de le dire- de ne pas vous faire prendre de court et d’avoir des fonds à disposition en permanence. Conserver 2000 à 5000€ en petites coupures et répartis dans des caches différentes à votre domicile vous permettra de prendre le large avec de quoi subvenir à vos besoins si la situation l’impose.

Stocker de l’or et de l’argent peut être envisagé. Reportez-vous à l’article sur les métaux précieux pour plus d’informations sur ce sujet.

02.7 Stockage du matériel de survie

L’ensemble du kit de survie indiqué entre sans problème dans une caisse de 180L (hors argent liquide qui doit être caché, jerricans rigides d’eau et de carburant, papier toilette, alcool, couvertures, bisons de bicarbonate de soude et grands modèles de bouteilles de gaz 13L). Il est impératif de les entreposer de façon ordonnée et adaptée pour y accéder aisément et faciliter leur déplacement vers votre véhicule ou mode d’évacuation en cas de besoin. Accédez à l’article sur le stockage pour plus d’idées sur ce thème.

Si vous avez l’espace suffisant, monter une étagère de type industriel dans votre cave ou votre parking est une bonne alternative pour stocker vos réserves (dans le cadre où vos portes sont étudiées pour ne pas céder au premier cambrioleur venu bien sûr…). Une fois ces produits sécurisés, vous êtes capables de vous passer de systèmes de support pour une bonne période et vous avez déjà fait un pas de géant vers la résilience. Il est certain que rassembler tout ce matériel est un investissement conséquent, assurez-vous donc que votre stock de survie ne soit pas visible ni facilement accessible.

Il faut compter en moyenne 5000€ pour s’équiper en stocks de nourriture, outils et d’armes. Cela doit être considéré -à juste titre- comme une assurance vie et la dépense doit être étalée sur plusieurs mois voire plusieurs années afin de minimiser son impact sur vos finances quotidiennes. Plus la préparation à une situation imprévue sera grande, meilleure sera votre résilience le moment venu.