Stocker l’eau potable 20 ans ou plus est possible si on utilise le bon matériel, la bonne méthode de remplissage et un stockage adéquat. L’eau fait partie des éléments critiques à stocker en prévision d’une crise et j’ai déjà beaucoup écrit sur la conservation de l’eau à domicile, mais isoler ce mode opératoire rendra son accès et sa compréhension plus facile.

Choisir ses contenants : types de fûts et plastiques à éviter

N’utilisez jamais de contenants de récupération gentiment donnés par l’agriculteur du coin ou trouvés à pas cher sur des sites de petites annonces. Vous ne saurez jamais vraiment à quoi ils ont servi ni ce qu’ils ont contenu (carburant, huile de moteur, produits chimiques, etc.).

N’utilisez pas non plus de barils précédemment utilisés pour stocker du lait ou des jus de fruits. Le lait contient des bactéries que vous n’arrivez pas à éliminer totalement et les sucres contenus dans les jus de fruits se retrouvent dans le plastique, alimentant la croissance bactérienne.

Tous les contenants de qualité alimentaire ne sont pas réutilisables ni recommandés pour le stockage à long terme de l’eau potable. Des substances chimiques toxiques sont ajoutées aux plastiques pendant leur fabrication pour leur donner des propriétés qu’ils n’ont pas (couleur, élasticité, transparence, etc).

Ces substances migrent dans les aliments ou liquides qu’ils contiennent, puis dans notre corps et sont très nocives en particulier pour les bébés et les enfants.

Même à très faible dose, elles s’avèrent être des substances cancérigènes et/ou toxiques pour la reproduction, des perturbateurs endocriniens, etc.

Sous les emballages en plastique se trouve un code (1 à 7) dans un triangle fléché :

Les plastiques à éviter sont : 1 (PET), 3 (PVC), 6 (PS) et 7 (PC)

Les plastiques à privilégier sont : 2 (PEHD), 4 (PELD) et 5 (PP)

Utilisez de préférence des fûts à bonde opaques marqués «PEHD» « 2 » (Polyéthylène Haute Densité, classe 2).

Ces conteneurs conçus pour le stockage de l’eau à long terme sont dépourvus du Bisphénol-A (BPA) qui contamine l’eau sur le long cours. Ils sont généralement bleu opaque et se trouvent dans un large choix de litrages.

N’achetez pas de fûts à couvercles cerclés, ce n’est pas pratique du tout à l’usage.

stockage eau potable

Les fûts à bonde sont plus faciles à manipuler et à entretenir.

 

Il est important de panacher votre stock d’eau dans des contenants de tailles variées : il en faut des suffisamment petits pour que chaque membre de la famille puisse les manipuler et les déplacer.

N’oubliez pas :

  • 1L = 1Kg
  • 15L = 15Kg
  • 60L = 60Kg
  • 120L = 120Kg

Une fois remplis, les contenants deviennent rapidement impossibles à déplacer sans se blesser ou les faire exploser.

Stockez l’eau dans plus d’un contenant afin de ne pas perdre tout votre approvisionnement en eau s’il était compromis (contamination bactérienne, casse, fuite…).

Certains de vos contenants doivent être grands pour que vous puissiez stocker beaucoup d’eau, mais d’autres doivent être plus petits pour que de plus petites quantités d’eau puissent être transportées là où elles sont nécessaires. 

Nettoyage des contenants d’eau potable

Les fûts déjà utilisés ou neufs doivent impérativement être nettoyés avant utilisation.

  1. Lavez l’intérieur des contenants avec du liquide vaisselle et de l’eau.
  2. Rincez abondamment à l’eau potable.
  3. Désinfectez avec une solution javellisée. Mélangez 2 cuillères à café de javel non parfumée dans un litre d’eau potable et versez le tout dans le contenant. Répétez l’opération pour chaque fût à nettoyer.
  4. Fermez le fût et secouez-le 60 secondes pour que la solution javellisée recouvre chaque surface du récipient. Les gros fûts (60L, 120L et plus) peuvent être roulés au sol pour faciliter l’opération.
  5. Dévissez le bouchon du fût, puis retournez-le pour que la solution javellisée s’infiltre et coule dans le pas de vis du bouchon.
  6. Laissez couler au moins 30 secondes.
  7. Retirez le bouchon et videz le contenant.
  8. Rincez le récipient deux fois avec de l’eau potable et refermez-le.

Remplissage des contenants d’eau potable

Règle n°1 : on n’utilise pas de tuyau d’arrosage pour remplir ses fûts d’eau potable. Ils sont plein de débris de plastique et de contaminants qu’on ne veut pas retrouver dans nos réserves d’eau d’urgence.

On utilise un tuyau spécialement conçu pour l’eau potable comme ce modèle :

Utiliser un tuyau adapté évitera tout risque de contamination lors du remplissage des fûts.

Règle n°2 : On remplit les fûts à l’endroit où on va les stocker car une fois remplis, ils seront trop lourds pour être déplacés !

On les place sur quelque chose qui les isole du sol (planches, tapis épais, etc.) afin d’éviter le gel en hiver et la contamination par les vapeurs de dégazage du ciment.

Règle n°3 : on remplit les fûts directement avec l’eau potable du réseau public. Elle a déjà été traitée et peut être stockée en toute sécurité (sauf si vous opérez dans le cadre d’une catastrophe naturelle ou industrielle majeure).

Règle n°4 : on remplit les fûts et autres contenants à raz-bord. Moins il y a d’air dedans, moins il y a de chances que des bactéries se développent et plus on pourra conserver l’eau longtemps.

Règle n°5 : on n’ajoute rien à l’eau sauf si on a un doute sérieux sur sa potabilité. Le cas échéant, on ajoute 4 gouttes de javel par litre d’eau (pour une eau de javel type La Croix contenant 2,6% de chlore actif). Donc il vous faudra compter 240 gouttes pour un fût de 60L et 480 pour un fût de 120L… fastidieux.

Stockage et maintenance des contenants d’eau potable

L’eau doit être stockée dans un endroit frais, sombre et sec. Elle ne doit surtout pas être stockée à la lumière directe du soleil. Le mieux est de recouvrir votre stock d’eau avec une bâche opaque.

Humidifiez régulièrement les joints pour éviter qu’ils ne se dessèchent et ne se rompent, laissant alors l’air ambiant contaminer votre stock. Inspectez vos contenants une fois par an et ne les ouvrez pas tant que vous n’avez pas décidé d’utiliser ou de remplacer l’eau.

Hermétiquement vôtre,

Légendat