Voici une liste complète des attentats terroristes islamistes sur le territoire national pour les années 2015, 2016 et 2017. Vous trouverez, pour chaque attaque terroriste, la description complète de l’événement en question.

 

Attentats terroristes commis en 2015

1) 7 janvier 2015 – Paris

Attaque terroriste contre Charlie Hebdo. Deux hommes cagoulés armés, les frères Kouachi, pénètrent dans les locaux de la rédaction du magazine Charlie Hebdo à Paris, tuant 12 personnes (dont un policier abattu en pleine rue) et faisant 11 blessés.

2) 8 janvier 2015 – Montrouge

Fusillade à Montrouge contre une policière municipale et un agent municipal par Amedy Coulibaly, faisant 1 mort et 1 blessé grave. Cette attaque terroriste est liée aux 2 suivantes.

3) 9 janvier 2015 – Paris

Prise d’otages du magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes par Amedy Coulibaly. 4 morts  et 5 blessés.

4) 9 janvier 2015 – Dammartin-en-Goële

Prise d’otage dans une imprimerie à Dammartin-en-Goël Les frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de l’attentat terroriste à Charlie Hebdo. Ils sont abattus par les forces de l’ordre lors de cet assaut.

5) 3 février 2015 – Nice

Attaque terroriste contre 3 militaires à Nice en mission dans le cadre du plan Vigipirate à l’arme blanch devant un centre communautaire juif par Moussa Coulibaly. Quelques instants après l’agression, il est intercepté par les forces de l’ordre. Durant sa garde à vue, il évoque sa haine des juifs et des militaires et dénonce les persécutions dont les musulmans seraient victimes selon lui.

6) 10 avril 2015 – Paris

Cyberattaque de TV5 Monde qui entraîne l’arrêt de la diffusion des programmes de la chaîne de télévision francophone TV5 Monde. Cette attaque terroriste digitale, sans précédent dans l’histoire de la télévision, est revendiquée par le groupe «Cybercaliphate » qui se réclame de l’Organisation État islamique.

7) 19 avril 2015 – Villejuif

Sid Ahmed Ghlam, algérien islamiste radical de 24 ans, préparait à l’heure de la messe une attaque terroriste contre les deux principales églises de Villejuif : l’église Saint-Cyr-Sainte-Julitte et l’église Sainte-Thérèse. À 8 h 50, Sid Ahmed Ghlam appelle le SAMU car il est blessé gravement à la hanche et à la rotule. Selon les enquêteurs il se serait lui-même blessé au cours de la tentative de vol du véhicule d’Aurélie Châtelain, qu’il a tué avant de regagner le XIIIe arrondissement. La police arrête alors Ghlam et évite ainsi le massacre.

8) 26 juin 2015 – Saint-Quentin-Fallavier

A l’aide d’une voiture bélier, un homme fait exploser des bonbonnes de gaz dans une usine industrielle classée Seveso (cf.cas AZF…). Un corps décapité avec des inscriptions en arabe et la profession de foi musulmane est retrouvé à proximité du site. Yassin Salhi, le suspect, un algéro-marocain en lien avec la mouvance salafiste, s’est pendu en cellule.

9) 13 juillet 2015

Trois individus sont interpellés pour des projets d’attentats terroristes contre une installation militaire. Un mineur de 17 ans, un jeune majeur de 19 ans et un ancien matelot réformé de la marine française de 23 ans. Interpellés dans les départements des Bouches-du-Rhône, du Rhône et des Yvelines, ils auraient reconnu leurs intentions durant leur garde à vue

10) 21 août 2015 – Train Thalys

Attentat terroriste du train Thalys par Ayoub El Khazzani. Armé d’un fusil d’assaut AKM, il tente de tirer sur les passagers du train. Il sera désarmé par 3 Marines américains se trouvant dans le Thalys 9364 reliant Amsterdam à Paris. Il blesse 3 passagers avant d’être maîtrisé.

11) 29 octobre 2015 – Base navale de Toulon

Un jeune Toulonnais de vingt-cinq ans, Hakim Marnissi, est arrêté alors qu’il préparait un ou plusieurs attentats terroristes contre des militaires. Il était en contact avec un djihadiste français en Syrie et aurait reçu deux colis contenants un couteau et deux cagoules

12) 13 novembre 2015 – Saint-Denis et Paris

Attentats terroristes du 13 novembre perpétré par trois commandos distincts de 9 hommes par une série de fusillades dans 4 restaurants-Bistro du Xe et XIe arrondissements (40 morts) ainsi qu’une prise d’otage dans la salle de concert du Bataclan dans le XIe arrondissements à Paris (90 morts), à Saint-Denis au Stade de France par 3 actions kamikazes (1 mort). Ces six attentats terroristes sont revendiquées par l’État islamique. Bilan total : 130 morts (dont 7 terroristes) et 413 blessés (dont 99 grièvement).

13) 18 novembre 2015 – Saint-Denis

A la suite des attentats terroristes du 13 novembre 2015 en France, une opération antiterroriste d’envergure est menée. Au cours de cet assaut, les forces de la BRI et du RAID sont mobilisées pour déloger des terroristes retranchés dans un appartement. 5 000 munitions sont tirées du côté des forces de l’ordre. Cet assaut aura blessé cinq policiers et tué un chien appartenant au RAID. Du côté des terroristes, il y a 3 morts dont Abdelhamid Abaaoud et 8 personnes sont placées en garde à vue.

14) 22 décembre 2015 – Orléans

Deux personnes sont interpellées et leur audition confirme qu’elles visaient des casernes militaires, des gendarmeries et des commissariats. Ces deux hommes âgés de 24 et 25 ans étaient en contact avec une ou plusieurs personne(s) basée(s) en Syrie et prévoyaient de commettre des attentats terroristes. Ils avaient réuni les fonds et cherchaient activement à se procurer des armes pour passer le plus vite possible à l’acte. Ils sont mis en examen et placés en détention provisoire pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ».

15) 23 décembre 2015 – Montpellier

Un couple est arrêté. Les services de renseignement français confirment qu’une femme radicalisée aurait préparé un attentat suicide. Un faux ventre de femme enceinte confectionné en aluminium a été trouvé chez elle, certainement pour placer des explosifs à l’intérieur. Son activité internent a démontré qu’elle avait récemment fait des recherches sur les femmes kamikazes.

Attentats terroristes

Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015, place de la République (Paris)

 

Attentats terroristes commis en 2016

1) 1er janvier 2016 – Valence

Attaque terroriste à la voiture-bélier contre des militaires en faction devant la mosquée. Un soldat est blessé et un fidèle du lieu de culte est blessé par une balle perdue tirée par un des militaires. Le conducteur, un homme de 32 ans, est grièvement blessé par les tirs de riposte. Il explique son geste par la volonté de tuer des militaires. Des images de propagande djihadiste sont retrouvées sur son ordinateur

2) 11 janvier 2016 – Marseille

Attaque terroriste à la machette contre un enseignant juif portant une kippa par un adolescent de 15 ans se revendiquant soutien de l’État islamique. L’enseignant parvient à se défendre en parant les coups avec un exemplaire de la Torah. En mars 2017, l’agresseur est condamné à sept ans de prison et cinq ans de suivi socio-judiciaire dans ce qui est le premier procès terroriste criminel devant le tribunal pour enfants de Paris.

3) 24 mars 2016- Argenteuil

Reda Kriket est arrêté qui préparait des attentats terroristes à un stade avancé sur le sol français. Un deuxième homme, Abderahmane Ameuroud, en relation avec la préparation de l’attentat d’Argenteuil est arrêté le lendemain à Bruxelles en Belgique3. Un autre homme, Anis Bahri est arrêté à Rotterdam. Son numéro de téléphone avait été retrouvé dans l’appartement d’Argenteuil. Le djihadiste de nationalité française Boubaker El Hakim est suspecté d’être impliqué « dans la conception et la direction du projet » de Reda Kriket.

4) 13 juin 2016 – Magnanville

Double meurtre du 13 juin 2016 perpétré par Larossi Abballa. Il attaque un commandant de police et sa compagne également fonctionnaire de police à l’arme blanche, à leur domicile. Le RAID intervient et abat le terroriste présumé, tandis que le fils du couple est retrouvé vivant dans la maison. Daech revendique l’action. Le meurtrier, déjà condamné pour divers délits, et pour « association de malfaiteurs avec une entreprise terroriste » dans le cadre d’une filière djihadiste au Pakistan, avait suivi et surveillé ses victimes au préalable.

5) 14 juillet 2016 – Nice

Attaque terroriste du 14 juillet 2016 perpétré par Mohamed Lahouaiej Bouhlel au moyen d’un poids lourd lancé sur la foule de personnes venues admirer le feu d’artifice. Le conducteur est abattu par les policiers. L’État islamique revendique l’attaque le 16 juillet. Le bilan est de 86 morts dont une dizaine d’enfants et 434 blessés. Avec celles du 13/11/15,  cette attaque fait partie des attentats terroristes les graves perpétrés sur le territoire ces dernières années.

6) 26 juillet 2016 – Saint-Étienne-du-Rouvray

Attaque terroriste de l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray perpétré par deux individus armés de couteaux prenant en otage un prêtre, deux religieuses et deux paroissiens dans une église. Les preneurs d’otage égorgent le prêtre et tentent de tuer un paroissien qui est grièvement blessé. Les deux terroristes sont abattus par la BRI.

7) 3 septembre 2016 – Metz

Attentats terroristes déjoués de deux marocains, Redouane Dahbi et Ayyoub Sadki, voulant perpétrer plusieurs attaques dans des restaurants et une boite de nuit, une avec un camion bélier ainsi qu’une autre en brûlant des immeubles. Les deux suspects sont arrêtés au Maroc.

8) 4 septembre 2016 – Paris

Tentative d’attentat terroriste ayant pour cible les abords de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Commandité par l’État islamique, il devait avoir lieu à l’aide d’une voiture piégée par un commando de trois femmes, envisageant aussi d’attaquer la Gare de Lyon (Paris) et la gare de Boussy Saint-Antoine ainsi que des policiers.

9) 19 novembre 2016 – Strasbourg

Attentats terroristes déjoués d’un commando de quatre hommes, téléguidé par l’État islamique. Ils sont arrêtés par le RAID à Strasbourg. Ils s’apprêtaient à attaquer le 1er décembre et envisageaient plusieurs cibles à Paris : le siège de la police judiciaire parisienne, le marché de Noël des Champs-Élysées, le parc d’attractions Disneyland Paris, des terrasses de cafés dans le nord-est de la capitale, une station de métro parisien et plusieurs lieux de cultes catholiques et juifs.

10) 20 novembre 2016 – Marseille

Deux personnes sont arrêtées dans le cadre d’une opération anti-terroriste qui a mis fin à leur projet d’attaque terroriste dans les marchés de Noël. Des armes et des revendications faisant allégeance à l’État islamique ont été retrouvées lors de la perquisition. L’attentat commandité par l’État islamique devait être simultané avec les personnes interpellées la veille à Strasbourg

attentats terroristes nice 14 juillet

La police sécurise la promenade des Anglais (Nice) après l’attaque au camion du 14 juillet 2016

 

Attentats terroristes commis en 2017

1) 3 février 2017 – Paris

Attaque terroriste contre des militaires au Carrousel du Louvre. Perpétrée par un Égyptien âgé de 29 ans contre une patrouille de l’opération Sentinelle à proximité du musée du Louvre à Paris. Un des militaires est blessé, alors qu’un autre ouvre le feu sur l’assaillant et le tue.

2) 18 mars 2017 – Aéroport de Paris-Orly

Attaque terroriste à l’aéroport de Paris-Orly perpétré par un homme de 39 ans d’origine tunisienne connu des services de renseignement. L’assaillant a été abattu. Plus tôt dans la journée, il avait ouvert le feu contre des policiers lors d’un contrôle de police à Stains.

3) 24 mars 2017 – Dijon

Une femme dont le visage était entièrement dissimulé sous un voile et connue de DGSI comme étant radicalisée est arrêtée alors qu’elle menaçait les passants avec un couteau et tentait de rentrer dans les boutiques du centre-ville et dans une église.

4) 20 avril 2017 – Paris

Attentat sur les Champs-Élysées. A 21h00, un individu fiché S a été déposé en voiture par un complice sur les Champs-Élysées et a ouvert le feu à bout portant sur un car de la la DOPC (Direction de l’ordre public et de la circulation) en stationnement. Il a abattu un policier d’une balle dans le dos et en a blessé 2 autres ainsi qu’une passante avant d’être abattu à son tour alors qu’il tentait de prendre la fuite toute en continuant d’ouvrir le feu. Deux heures seulement après l’attentat, les rédactions online des grands journaux révèlent que le terroriste avait signalé sur les réseaux sociaux sa volonté de tuer des policiers. On est en droit de se demander pourquoi on l’a laissé agir mais les commentateurs semblent déterminés à nous vendre le « vivre ensemble » plutôt que des explications…

5) 9 août 2017 – Levallois-Perret

Six militaires de l’opération Sentinelle ont été renversés par un terroriste au volant d’une voiture de location, à Levallois-Perret. Le suspect, né en 1980, a tenté de prendre la fuite. Lors de la course-poursuite avec les forces de l’ordre, celui-ci a été blessé par balle. Un policier de la BRI a également été blessé par une balle perdue lors des échanges de tirs. 300 policiers ont été mobilisés pour cette traque.

attaque terroriste paris

Les Champs-Élysées quelques heures après l’attaque du 20 avril 2017

6) 6 septembre 2017 – Villejuif

Une opération anti-terroriste ciblant un appartement à Villejuif permet la découverte d’un véritable laboratoire terroriste: plus de 100g d’explosif TATP, 10 litres d’acide et plusieurs bonbonnes de gaz sont saisis ainsi que des textes coranique. 2 terroristes sont arrêtés.

7) 15 septembre 2017 – Paris

A 6h30 du matin à la station de métro Châtelet les Halles, un terroriste de 39 ans tente de tuer un militaire de l’opération Sentinelle à coups de couteau au nom d’Allah. Heureusement, l’attaquant est immédiatement maîtrisé par les militaires du dispositif de patrouille Sentinelle.

8) 15 septembre 2017 – Chalon-sur-Saône

Un terroriste attaque et blesse grièvement deux femmes à coups de marteau dans un jardin public en criant « allahu akbar ». L’individu a pris la fuite et n’a, à ce jour, pas été retrouvé par les forces de police.

9) 30 septembre 2017 – Paris

Un IED (engin explosif artisanal) composé de quatre bouteilles de gaz arrosées d’essence et équipé d’un dispositif de mise à feu à distance est découvert par des riverains devant un immeuble proche de la porte d’Auteuil (Paris 16ème) et a pu être neutralisé à temps par les démineurs. Le 3 octobre 2017 soit 3 jours plus tard, 5 individus ont été interpellés par la DGSI. L’un d’eux est fiché S pour son appartenance à la mouvance islamiste radicale.

10) 1er octobre 2017 – Marseille (Gare Saint-Charles)

Un terroriste égorge deux femmes avec un couteau aux alentours de 13:45 sur le parvis de la Gare Marseille Saint-Charles. Il prend la fuite et est abattu plus tard par une patrouille de l’opération Sentinelle. Bilan : 3 morts dont le terroriste. L’attaque est revendiquée par l’État islamique. Le terroriste avait été interpellé à sept reprises depuis 2005 sous sept identités différentes…et était en liberté.

11) 5 octobre 2017 – Paris

6 bouteilles d’essence ont été découvertes par des ouvriers sous trois camions du cimentier Lafarge. Ils étaient stationnés au Nord-est de Paris, entre le canal de l’Ourcq et la porte de Pantin (19ème arrondissement). Les bombonnes étaient reliées à un dispositif d’allumage rudimentaire.

Depuis 2015, 34 attentats ont été perpétrés au nom d’Allah en France. Statistiquement, cela représente une attaque terroriste islamiste par mois et c’est sans compter les attentats déjoués, ceux dont nous n’entendrons jamais parler et autres crimes religieux perpétrés par des « déséquilibrés » qui ne figurent pas dans cette liste.

Chacun peut le voir, la cadence des attaques terroriste augmente visiblement et le panel des moyens employés est de plus en plus large : attaques au couteau, au marteau, à l’acide, à l’arme automatique, avec des véhicules, des explosifs… il semble que tous les moyens sont bons pour tuer les « mécréants ».

Ne soyez pas des moutons de Panurge.

Soyez lucides, équipez-vous, soyez prêts.

Légendat