L’EDC, dans toute sa diversité, a pour fonction de donner des options à son utilisateur et si équiper son domicile est important, avoir sur soi les outils adéquats pour répondre aux besoins et aux risques quotidiens l’est tout autant.

Chaque jour et depuis toujours, l’homme adapte sa tenue vestimentaire aux circonstances et aux conditions climatiques et porte sur lui des objets utiles visant à faciliter son quotidien : paire de lunettes, trousseau de clés, téléphone portable, portefeuille, etc. Chacun a, chaque jour, son EDC. Nous adaptons l’emport de ces objets à nos besoins en permanence : ai-je besoin des clés de ma voiture ? La météo demande-t-elle que je m’habille chaudement ou que je prenne mes lunettes de soleil ? Vais-je avoir besoin de mon sac à dos ou de mon parapluie ?

Le terme EDC (contraction de every day carry ou emport quotidien) désigne les items considérés comme indispensables et à avoir sur soi en permanence pour faire face une situation imprévue. L’ EDC peut être décomposé en 3 couches d’emport :

EDC every day carry

L’emport déporté englobe tous les matériels considérés comme secondaires ou de confort et qui sont décentralisés dans une plateforme externe modulable de type sac à dos ou sac à main. Ces items de l’ EDC peuvent être perdus, volés ou abandonnés sans que cela ne représente une perte irremplaçable. On pourrait citer par exemple : change de vêtements, parapluie, encas, médicaments courants et kit de premiers soins, chargeur de téléphone, bouteille d’eau, stylos, mouchoirs en papier, etc.

Il n’est pas question ici de de déplacer avec le plus de matériel possible, mais au contraire d’emporter une liste restreinte de matériel spécialisé en fonction de nos besoins ponctuels : le contenu de mon sac ne sera pas le même si je me rends dans un parc d’attraction avec les enfants ou si je m’aventure seul dans une zone malfamée ou désertique. Il est judicieux de garder le poids total de l’emport déporté sous la barre des 2Kg et de privilégier l’usage de sacs légers et à la contenance limitée (18-25L) afin de ne pas se transformer en tortue. L’emport déporté ne doit sous aucun prétexte entraver ou limiter les mouvements et doit garantir l’intégrité des items transportés tout en permettant leur accès rapide.

L’emport supporté de l’ EDC concerne les vêtements et tous les matériels considérés comme essentiels et rangés dans les poches : téléphone, montre, lunettes, gants, portefeuille (papiers d’identité, argent, etc.), médicaments vitaux (insuline, pilules pour le cœur, Ventoline, etc.), lampe torche, briquet, clés du véhicule et du domicile, outil multiple, bombe lacrymogène, etc.

Cette couche assure la satisfaction des besoins les plus basiques (maintenir sa température corporelle, communiquer, se soigner, voir, etc.) et la possibilité d’avoir à influer sur son environnement (s’éclairer, réparer ou détruire un objet, se défendre). Les items portés doivent aussi être adaptés aux besoins ponctuels : évitez d’entrer avec un couteau et une bombe lacrymogène dans un commissariat ou de transporter de belles sommes d’argent liquide si vous êtes amené à traverser une zone malfamée.

L’emport caché est une sous-section de l’emport supporté, n’est pas systématique et correspond aux matériels que le porteur souhaite dissimuler. Qu’il s’agisse d’argent glissé dans une poche secrète ou d’un couteau suspendu autour du cou, l’emport caché doit être réfléchi en amont pour ne pas provoquer de problèmes : transporter un couteau est par exemple interdit, le fait de le dissimuler dans sa chaussure n’épargnera pas son porteur de sonner en passant un portique en se rendant dans un musée et peut être très mal vu. Néanmoins, c’est un outil très utile et très courant dans les EDC…

 

EDC survie

Exemple d’EDC