Pour survivre à un incendie, il faut savoir comment réagir face aux flammes. Equiper son domicile de l’équipement nécessaire pour éteindre, maitriser et fuir le feu est indispensable.

L’incendie domestique est la catastrophe la plus fréquente et donc la plus à même de se produire dans nos foyers.

Les statistiques des incendies en France parlent d’elles-mêmes :

  • Un incendie domestique se déclare toutes les 2 minutes.
  • Les incendies provoquent en moyenne 400 décès et 10 000 blessés chaque année.
  • 70 % des incendies mortels se déclarent la nuit.
  • 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse.

Un incendie domestique, ce ne sont pas seulement des flammes. C’est vous et votre famille emportés en quelques minutes et/ou toute votre vie matérielle qui part en fumée.

Le sujet est donc très sérieux car survivre à un incendie demande une préparation conséquente.

Survivre à un incendie : la connaissance est la clé

Pour qu’un incendie se déclare, se développe et se propage à l’intérieur d’un bâtiment, il faut 3 éléments :

  • Une source de chaleur (étincelle, flamme nue, surchauffe d’un appareil électrique, braise, etc.),
  • De l’oxygène (comburant),
  • Du combustible (meubles, structure en bois, matières textiles, plantes, etc.).

La multiprise bon marché surchargée que vous cachez derrière votre meuble, le tableau électrique premier prix raccordé à la va-vite pour faire des économies et les bougies laissées sans surveillance sont nos profils types de « criminels ».

Ne parlons pas des bananes flambées….

Une des principales causes de décès est la détection tardive des fumées et le manque de connaissances des mécanismes des incendies.

Pour combattre un ennemi, il faut apprendre à le connaître et savoir comment réagir face à lui pour ne pas jeter de l’huile sur le feu…

Comportement des flammes

Si vous avez déjà observé le feu de près, vous savez que c’est un élément qui possède une forme d’intelligence bien à lui et que quelques dizaines de secondes peuvent suffire pour qu’il devienne incontrôlable.

Un feu domestique vous laisse dans le meilleur des cas 3 minutes pour maitriser les flammes.

Cette vidéo interactive d’une minute vous permet de vous immerger au cœur d’une pièce pour observer la progression de l’incendie.

Impressionnant.

Etudier la façon dont le feu se propagerait chez vous en cas d’incendie vous permettra de prévoir le matériel adapté et un plan d’évacuation efficace.

Gardez à l’esprit que seuls les super-héros peuvent traverser un mur de flammes et que les fumées dégagées par le feu rendent l’air brûlant et irrespirable.

Les températures peuvent rapidement atteindre 600°C dans la pièce où se trouve le foyer.

La fumée peut s’enflammer elle aussi, provoquant une explosion de fumées (backdraft) ou un embrasement généralisé éclair (EGE ou  flashover en anglais) qui vaporisent tout.

Mécanismes des incendies

Explosion de fumées (backdraft)

Les explosions de fumées résultent de l’apport soudain de comburant (Dioxygène O² dans la plupart des cas) à un feu qui en était privé.

Exemple concret : un feu a pris dans une chambre dont la porte est fermée. Les flammes ont dévoré tout le combustible (meubles, lit, tout ce qui alimente le feu) et la fumée remplit la pièce.

Ouvrir la porte de cette chambre va apporter de nouveau du comburant au feu, provoquant l’explosion des gaz stockés dans la pièce.

Embrasement généralisé éclair (EGE ou flashover)

Un embrasement généralisé éclair se produit dans un local semi-ouvert où l’apport de comburant s’amenuise (par exemple, un incendie déclaré dans une pièce avec une fenêtre ouverte).

Cette configuration permet l’alimentation constante de l’incendie en dioxygène et une accumulation de chaleur : l’air devient si chaud que tout ce qui est inflammable prend feu instantanément.

La pièce se met à brûler dans son intégralité sans que le foyer du feu ne s’étende.

Ce n’est alors pas le feu qui progresse en dévorant le combustible comme dans le cadre d’un feu classique, mais tous les objets et l’atmosphère qui s’embrasent brusquement.

C’est le phénomène qu’on appelle communément la combustion spontanée.

Les explosions de fumées et les embrasements généralisés éclair sont la raison pour laquelle on ferme toutes les portes et fenêtres en cas d’incendie.

Fumées et gaz toxiques

Le monoxyde de carbone dégagé par la combustion lors d’un incendie est un tueur silencieux. La fumée suffoque et tue les dormeurs sans les réveiller.

C’est pourquoi un nombre important de décès dus aux incendies se produisent la nuit.

Fermez les portes des pièces à risque (salon, cuisine,…) et surtout la porte de votre chambre avant d’aller vous coucher.

Des études ont démontré qu’une chambre dont la porte est ouverte accueille 100 fois plus de particules de gaz toxiques qu’une chambre porte fermée.

Dans les pièces fermées, le niveau d’oxygène dans l’air peut se maintenir à 18% (sa concentration normale dans l’air est de 21%). Il chute rapidement à moins de 8% avec une porte ouverte.

Prendre l’habitude de fermer la porte de votre chambre lorsque vous dormez maximise vos chances de survivre à un incendie.

Effets de la raréfaction de l’oxygène sur les fonctions vitales

  • 21 %— Niveau atmosphérique nominal.
  • 19,5 % – Niveau atmosphérique minimum sain.
  • 15 à 19 % – Diminution de l’endurance et de la coordination, étourdissement.
  • 12 à 14 % – Augmentation de la fréquence respiratoire et de la fréquence cardiaque, perte de la coordination des mouvements, perception et jugement fortement amoindris.
  • 10 à 12 % – La respiration augmente encore en fréquence et en profondeur, début de défaillance d’irrigation sanguine. Jugement encore appauvri, prise de décision impossible.
  • 8 à 10 % – Défaillance mentale, évanouissement, nausées et vomissements.
  • 6 à 8 % – Mort dans un délai de 6 à 8 minutes.
  • 4 à 6 % — Coma en 40 secondes, convulsions, arrêt respiratoire et mort.

Mais le manque d’oxygène n’est pas le seul problème.

Au fur et à mesure que le feu se propage, la chaleur et les panaches de fumée toxique feront des ravages sur la peau et les muqueuses, les yeux et les poumons.

L’inhalation de fumée tue plus de personnes que les flammes en elles-mêmes.

Comment survivre à un incendie

Si un incendie se déclare :

  • Criez « Au feu ! » plusieurs fois pour avertir toutes les personnes présentes chez vous.
  • Faites évacuer tout le monde immédiatement.
  • Si le foyer est maitrisable, utilisez un extincteur pour éteindre le feu.
  • Si le feu n’est pas maitrisable et que la fumée envahit les lieux, fuyez en vous maintenant le plus près possible du sol et fermez les portes derrière vous (sans les verrouiller).
  • Sortez de chez vous et appelez les pompiers. Communiquez-leur immédiatement votre adresse complète et votre nom ainsi que l’origine du feu.
  • Restez dehors en attendant les secours et ne retournez chez vous sous aucun prétexte.

Attention :

Si les portes fermées qui mènent vers l’extérieur et leurs poignées sont chaudes, ou si la fumée bloque votre principale voie d’évacuation, utilisez une autre sortie.

N’ouvrez jamais les portes chaudes au toucher, vous risqueriez de provoquer une explosion de fumée.

Si la fumée, la chaleur ou les flammes bloquent vos voies de sortie, restez dans la pièce avec les portes fermées. Placez une serviette humide sous la porte et appelez les pompiers. Ouvrez une fenêtre et appelez à l’aide.

Matériel pour survivre à un incendie

Il existe des équipements de protection incendie accessibles, fiables et efficaces pour détecter rapidement un départ de feu et optimiser ses chances de sauver ses biens et sa vie.

Détecteurs de fumée

Dans un incendie, la propagation des fumées précède toujours celle des flammes.

Obligatoires depuis 2015,  les détecteurs de fumée sont utiles pour alerter en cas de départ de feu dans une autre pièce et pour réveiller les dormeurs si un incendie se déclenche la nuit.

détecteur fumées incendie

Bip Bip Bip… le détecteur X-Sense XS01 est efficace et simple d’utilisation (en plus d’être moins moche que les autres).

Il existe des modèles communiquant entre eux et programmés pour se déclencher en cascade si l’un des appareils détecte un départ de feu. Cette fonctionnalité est très utile dans les grandes maisons.

Les détecteurs de fumée sont conçus pour vous faire gagner un temps précieux en permettant la détection précoce d’un incendie. Il faut donc étudier la configuration de votre logement pour savoir où les placer pour qu’ils remplissent leur rôle efficacement.

Je vous conseille de placer un détecteur de fumée dans chacune des pièces de vie (chambres, salon, bureau…), dans le couloir desservant les chambres et dans votre cuisine (à distance des plaques de cuisson pour éviter les déclenchements intempestifs).

Masques anti-fumées

Les masques anti-fumées sont des outils incroyablement utiles en cas d’incendie. Ils permettent de se protéger des fumées et donc de conserver ses capacités pour réagir efficacement face aux flammes.

survivre à un incendie masque anti fumées

Le masque anti-fumées Drager Parat est prêt à l’emploi, il suffit de l’enfiler.

Vous pourrez avoir tous les extincteurs du monde mais si vous suffoquez avant de les atteindre ils ne vous serviront à rien pour survivre à un incendie.

Je recommande de posséder au moins un masque anti-fumées, rangé dans la chambre parentale, pour qu’un adulte puisse s’en équiper et aider les autres membres de la famille à évacuer. Le Dräger Parat est une référence en la matière et sa conception protège également de la chaleur.

Pratique pour éviter d’avoir les cheveux en feu et les yeux qui fondent face aux flammes.

Couverture anti-feu

La couverture anti-feu peut être utilisée pour arrêter un petit départ de feu avant qu’il ne prenne de l’ampleur. Les modèles en housse plate se cachent facilement sous un plan de travail.

matériel de protection incendie

J’ai du mettre le feu 3 fois pour réussir cette prise. Non je plaisante.

Aussi appelée couverture ignifuge, elle est faite en tissu de fibre de verre enduit de silicone sur les deux faces et permet d’étouffer un feu en le privant d’oxygène.

Particulièrement utile en cuisine, c’est un outil efficace et simple d’utilisation puisqu’il suffit de la poser sur les flammes. Et c’est valable aussi sur les personnes.

Extincteur pour feux ABC

Un extincteur permet de retarder ou d’éteindre un début d’incendie. Il projette un agent extincteur qui étouffe les flammes.

Un extincteur classe A, B et C (feux de matériaux solides, feux de liquides et feux de gaz) est un allié de poids pour tuer dans l’œuf un début d’incendie domestique.

combattre incendie

Ca semble évident et pourtant une majorité de foyers n’en est pas équipé. Et vous ?

Je vous recommande d’en placer un dans votre cuisine à distance des engins de cuisson pour être sûr qu’il soit accessible en cas de départ de feu et un autre dans votre chambre parentale.

Notez qu’un extincteur n’est pas un outil miracle : il sera inefficace si vous avez tardé à découvrir le feu et qu’il se propage trop rapidement.

Echelles de secours

Les échelles de secours amovibles sont des outils formidables qui permettent de fuir les flammes en créant une sortie par une fenêtre ou un balcon.

survivre à un incendie échelle de secours

Difficile de trouver plus pratique pour survivre à un incendie.

Elles sont particulièrement indiquées pour les personnes qui vivent dans un immeuble et pour ceux qui dorment à l’étage de leur maison. Elles sont obligatoires dans de nombreux pays (une par étage dans les immeubles), dommage que ce ne soit pas le cas en France.

Je vous conseille ce modèle que je possède et qui est équipé d’un harnais de sécurité.

L’essentiel en résumé

Survivre à un incendie demande en premier lieu de le détecter, de se protéger des fumées et d’agir vite pour maitriser les flammes et évacuer les lieux.

La France accuse à mon sens un retard conséquent en termes d’information et d’équipement des foyers. Rare sont les gens à être formés à réagir correctement en cas d’incendie et qui possèdent le minimum pour s’en protéger.

J’espère que les points de compréhension que je vous ai apporté au fil de cet article vous ont permis d’appréhender le danger que représentent les incendies et leur fréquence, malheureusement très élevée.

Les outils que je vous ai présenté sauvent des vies et je vous recommande fortement d’en équiper votre domicile et de former vos proches à leur utilisation.

Pensez également à préparer des sauvegardes administratives et vos sacs d’évacuation si ce n’est pas déjà fait.

Légendat