La question du traitement des déchets organiques dans un monde privé d’électricité et des moyens modernes d’assainissement et d’hygiène est souvent éludée. Pourtant, elle est d’une importance capitale pour la santé de chacun. Pour rentrer dans le vif du sujet, les excréments doivent être évacués à tout prix pour éviter de se retrouver dans la merde (les amateurs applaudiront la finesse du jeu de mot).

Assainissement urbain des déchets organiques : une dépendance peu évoquée

L’habitat citadin moderne dépend de l’électricité pour faire fonctionner les sanitaires (chasse d’eau et plus largement, eau courante du domicile). Les immeubles en particulier présentent une double dépendance au réseau public : ils sont tributaires de la distribution d’eau en elle même mais aussi de l’électricité, qui permet aux pompes de faire circuler l’eau dans les étages.

Une personne produit en moyenne 1,7kg de déchets organiques par jour (environ 200g de matières fécales, le reste est de l’urine) soit presque 7kg de déchets organiques par jour pour une famille de 4 personnes. Et tout ça doit bien aller quelque part. En cas de coupure prolongée, les barres d’immeubles se retrouveront privées de chasse d’eau et se transformeront rapidement en fosses à purin et en cauchemar sanitaire.

Si la meilleure des solutions est évidemment de vivre dans une maison totalement indépendante pourvu d’une cuve de récupération d’eau de pluie et d’une pompe immergée (station de relevage), vous êtes nombreux comme moi à vivre en appartement dans une grande ville. Et il existe des solutions simples pour se préparer à ce genre de situations.

Stocker de l’eau

SI vous me lisez depuis un moment et que vous n’avez toujours pas un stock d’eau conséquent, mettez-vous une grande claque ou demandez à quelqu’un de le faire pour moi.

Sans eau, il n’y a pas de vie ni d’hygiène possible. Si vous ne devez stocker qu’une seule chose, c’est bien ça.

  • Pour s’hydrater,
  • Pour se laver,
  • Pour cuisiner,
  • Pour remplir la chasse d’eau (à éviter si l’eau est rare ou en passe de le devenir).

Je vous recommande de stocker entre 100 et 200 litres d’eau en bonbonnes ou en jerrycans et de vous équiper d’un filtre à eau Berkey pour la filtrer avant de la boire si vous la stockez longtemps avant de la consommer.

Stocker des toilettes d’appoint et des sacs poubelles

Avant l’arrivée de l’eau courante et des toilettes privatives, les gens faisaient leurs besoins dans des récipients dédiés à cet usage. L’idée est de faire la même chose mais en mieux grâce aux toilettes d’appoint (dites « de camping »). Très simplement, il s’agit de contenants en plastique dotés d’une assise qui accueillent des sacs poubelle et permettent de se soulager proprement.

Ce système ne coût presque rien et permet d’avoir une gestion rationnelle des déchets organiques. J’ai stocké ça au fond d’un placard avec un pack de 1000 sacs poubelles dedans. J’ai acheté ce modèle très basique mais il y a aussi des modèles de compétition avec réservoir intégré. Evidemment, il ne faut pas oublier le papier toilette… il existe des packs de 96 rouleaux à des prix très imbattables qui permettent de se constituer un stock rapidement.

Chasse d'eau en panne comment faire

Parfois les solutions les plus simples sont les meilleures.

Il vaut mieux ça plutôt que de remplir à ras-bord la cuvette des toilettes en espérant pouvoir tirer la chasse rapidement. Surtout si cela vous arrive en plein été sous 35°C… les saisons ont toute leur importance dans ce genre de situation.

Aussi bête et simple que cela puisse paraître, c’est le moyen le plus efficace de faire ses besoins sans gâcher l’eau potable. Pour ce qui est de l’élimination des déchets, les sacs peuvent être stockés en attendant le retour à la normalité. Le cas échéant, essayez de vous organiser avec les autres habitants de votre immeuble pour que les sacs soient stockés dans un endroit dédié et abrité d’éventuels animaux errants.

Notez qu’il est également possible de vider manuellement l’eau de la cuvette des toilettes (s’il en reste dedans) et de disposer ensuite un sac poubelle dessus pour que les « déchets » tombent dedans directement. Si vous avez des cendres, de la litière pour chats ou de la sciure de bois à disposition, en disposer sur votre « oeuvre » après chaque passage aux toilettes vous permettra de limiter les odeurs.

La coupure d’électricité la plus longue ayant occasionné ce type de problèmes s’est produite en Nouvelle-Zélande à Auckland en 1998. Elle a duré 5 semaines et a créé un pur cauchemar sanitaire pour les habitants avant que les pompes de distribution d’eau ne se relancent et permettent de tirer la chasse d’eau à nouveau.

Ça donne du grain à moudre…

Légendat