Quand on parle gros pépin (cloisonnement, évacuation ou affrontement), on parle le plus souvent de contexte, d’organisation ou d’armes. Les vêtements sont rarement un sujet de réflexion et pourtant, ils peuvent faire toute la différence dans une situation d’urgence.

Au quotidien, je porte des jeans ou des pantalons confortables qui n’entravent pas mes mouvements et qui sont équipés de poches qui me permettent d’avoir mon matériel vital à portée de main. Mais pour faire face à un vrai problème, j’ai des vêtements adaptés. Les équipements tactiques sont pensés et produits pour les forces de sécurité et les militaires, ils proposent donc des caractéristiques très intéressantes pour les civils.

L’idée de fond que j’ai déjà abordé dans mon article sur les équipements tactiques, ce n’est pas de se balader en tenue de camouflage au milieu des civils. Qui dit vêtement tactique ne dit pas forcément AOR2 ou Multicam : les équipementiers proposent maintenant leurs produits dans des couleurs neutres qui permettent de se fondre dans la foule.

J’ai récemment découvert les produits de la marque autrichienne Clawgear. Après avoir essayé beaucoup de produits étiquetés « tactiques », je suis resté scotché devant la qualité de fabrication Clawgear et je vais donc vous présenter les équipements que j’utilise désormais.

La polaire Aviceda est très agréable à porter et tient bien chaud sans étouffer pour autant. Elle amortit agréablement le porte-plaques (ici, le très minimaliste Condor Sentry) et est dotée de poches très pratiques.

Je possède la polaire Clawgear Aviceda, le pantalon Raider Mk 4 et la ceinture KD-One de la marque. Ce que j’apprécie particulièrement c’est que pour une fois, les coutures sont vraiment étudiées pour ne pas blesser le porteur. Qu’il s’agisse du pantalon ou de la polaire, aucune gêne ne se fait sentir même en port prolongé par forte chaleur (le seul port du porte-plaque suffit à donner très chaud dès qu’on s’agite un peu même par temps froid).

La polaire « Aviceda fleece hoodie » est vraiment bien conçue. Contrairement à beaucoup de polaires qui sont trop épaisses et tiennent vite trop chaud, celle-ci est assez fine et permet de superposer les couches (T-shirt ou chemise de combat, polaire, porte-plaques) sans avoir la sensation d’être un bibendum.

Grâce à cette épaisseur contenue, la capuche de l’Aviceda peut être portée sans problème sous un casque de protection balistique si la température l’exige. La qualité de fabrication est vraiment au rendez-vous, qu’il s’agisse de la discrétion des coutures et des fermetures éclair, de la solidité des supports velcro ou de la résistance du tissu, cousu en maille très serrée.

Un regard aux velcros, aux coutures et aux fermetures éclair suffit à comprendre que Clawgear ne fabrique pas du bas de gamme. Les abords des pads velcro et des fermetures éclair sont renforcés afin d’éviter toute déchirure.

Du coté du pantalon Clawgear Raider Mk 4, la qualité est là aussi. Les poches sont légion et surtout sont placées là où tombent les mains : on accède avec aisance aux poches destinées à accueillir les chargeurs d’arme de poing ou de fusil d’assaut. Des sangles velcro sont situées au niveau des hanches, des genoux et des chevilles pour ajuster le pantalon au plus confortable en fonction de sa morphologie.

Deux poches très ingénieuses destinées à accueillir un chargeur type M4 chacune sont cachées juste au-dessus des poches latérales. Elles sont hyper pratiques pour se débarrasser rapidement d’un chargeur vide si on ne dispose pas de dump pouch. On y case aussi sans problème un chargeur long pour Glock.

J’ai assez souffert des coutures mal faites pour apprécier le confort du Raider Mk 4 au niveau des hanches. Même avec une ceinture tactique épaisse et bien serrée comme la Condor Tactical Belt, le pantalon ne blesse pas. Idem pour ce qui est des poches, ce sont ici de vraies poches profondes et bien doublées qui permettent de transporter des items sans ressentir de gêne.

Pour tenir le Raider Mk 4 bien en place, je me suis équipé de la ceinture KD-One belt de la marque.

La boucle de la KD-One est conçue pour ne pas s’ouvrir accidentellement et pour ne pas céder sous la charge. La sangle de la ceinture en elle-même est en nylon Milspec. Virtuellement indestructible, elle présente l’avantage d’être discrète et son ajourage MOLLE découpé au laser permet d’y accrocher un holster très facilement. Elle est si confortable que je la porte désormais tous les jours.

Et vous, quels équipements tactiques utilisez-vous ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

Légendat