Survivre au froid chez soi sans électricité pendant la période hivernale est possible si vous vous préparez bien en amont. Partout dans le monde, les températures se font de plus en plus basses en hiver et les prévisions des météorologistes ne sont pas encourageantes. Dans le passé, les hivers rigoureux n’ont jamais vraiment été un problème. Mais dans notre société moderne où les habitats sont interdépendants et esclaves du réseau de distribution d’énergie, une rupture de la normalité pourrait rapidement transformer un événement climatique extrême en sérieux calvaire.

Lorsque la nature se déchaîne, il est souvent plus prudent de rester chez soi pour survivre au froid –et c’est souvent la seule option dont on dispose. La chaleur est évidemment au centre des préoccupations. Peu importe la nature et le nombre de matériel de survie que vous stockez si vous mourrez de froid. Voici quelques astuces pour rester au chaud lorsqu’il gèle dehors et que vous êtes privé d’énergie.

Règles de bon sens pour survivre au froid

01. Allumer le feu

faire du feu pour survivre au froid

Lorsque c’est possible, allumer un feu est la meilleure façon de réchauffer rapidement son habitation.

Si votre habitation dispose d’une cheminée, vous avez beaucoup de chance. Prévoyez d’avoir quelques bûches à disposition dans la maison où dans une dépendance qui en est très proche. Tout ce que vous avez à faire pour survivre au froid, c’est allumer et alimenter le feu pour conserver une bonne température dans votre habitation. Assurez-vous de faire entretenir vos conduits de cheminés correctement (ramonage obligatoire deux fois par an) et d’avoir des extincteurs à portée de main. Il serait dommage de regarder votre maison brûler ou de périr par les flammes, il y a d’autres moyens de se réchauffer pour survivre au froid…

Attention à ceux qui vivent en appartement et qui disposent de cheminées : elles sont le plus souvent des reliques décoratives, les conduits peuvent être condamnés afin d’éviter que les vents froids s’y engouffrent et/ou jamais ramonés. Allumer un feu dedans embraserait à coup sûr votre appartement et l’immeuble tout entier. Si vous avez un doute, renseignez-vous auprès de votre bailleur ou du gardien de votre immeuble.

02. Porter des vêtements chauds

Survivre au froid passe en grande partie par les vêtements que vous portez. Prévoyez d’avoir dans votre penderie de quoi vous habiller chaudement. Multiplier les couches est la meilleure manière de faire barrière au froid et de conserver la chaleur de votre corps. Rentrez la couche la plus proche de votre peau dans votre pantalon afin d’éviter que le froid ne pénètre sous vos vêtements. Lorsque vous faites vos achats de vêtements pour l’hiver, privilégiez les technologies de type Polartec comme nous avons dans l’armée. Ces vêtements techniques ont été mis au point spécifiquement pour survivre au froid, évacuent la transpiration sans dissiper la chaleur dégagée par votre peau et se trouvent chez des marques comme The North Face, Uniqlo, Décathlon… vous avez l’embarras du choix.


La tête est la partie de votre corps par laquelle s’échappe le plus la chaleur, il est donc primordial de la couvrir avec un bonnet, une cagoule en fleece ou en polaire ou une capuche. Les casquettes et les couvre-chefs qui ne couvrent pas les oreilles (casquettes, bonnets très courts, bérets, etc.) sont très peu efficaces et je vous conseille de les éviter.

Les extrémités -mains et pieds- doivent évidemment être protégées pour éviter d’attraper froid, d’être paralysé ou d’attraper des engelures. Choisissez-vous de bons gants bien chauds, idéalement un modèle fourré en polaire. Les gants uniquement en cuir et les gants tactiques ne sont pas étudiés pour protéger du froid, tournez-vous donc vers des marques spécialisées dans les vêtements de montagne. Les mitaines et autres conneries de ce genre sont à proscrire.

Equipez-vous de paires de chaussettes de ski qui montent jusque sous les genoux et de chaussures de neige ou de randonnée montantes. Ces modèles sont pourvus de talons épais qui isolent du sol -donc du froid-, de rembourrages isolants et montent au-dessus de la cheville pour protéger vos articulations et éviter les déperditions de chaleur.

Isoler ses pieds pour survivre au froid

Isolantes et confortables, les chaussures de neige ou de randonnée sont idéales.

La nuit, portez un pyjama et n’hésitez pas à porter un bonnet fin (les bonnets de nuit qui nous semblent ridicules aujourd’hui avaient leur utilité fut un temps…) et dormez avec des chaussettes amples qui ne serrent pas vos pieds ni vos chevilles. Attention, si vous dormez dans un sac de couchage par des températures négatives ou qui s’en rapprochent veillez à ne surtout pas vous coucher tout habillé avec vos vêtements de jour. En effet, votre transpiration humidifierait vos vêtements et vous seriez frigorifié pour la journée dès que vous en sortirez. Si vous n’avez pas de vêtements de rechange, mieux vaut dormir nu dans le sac qu’habillé.

Elles piquent, elles pèsent lourd et elles vous rappelleront votre enfance : ce sont les couvertures de laine. On n’a pas inventé plus chaud et plus efficace pour se couvrir alors n’hésitez pas à en stocker. Les couvertures de survie sont efficaces aussi et dans davantage de situations de survie (sous la pluie, dans l’humidité, etc.) mais les couvertures de laine, quand on est chez soi, c’est le top.

La bonne vieille couverture de laine, un must.

Contrairement aux idées reçues, si vous êtes bloqué chez vous et que vous avez froid, ne vous agitez pas pour vous réchauffer. Plus vous allez transpirer, plus vous aller refroidir votre corps en expulsant sa chaleur, plus vous serez fatigué et affaibli et plus vous aurez froid. Enterrez-vous sous des couvertures et ne bougez plus, ce sera bien plus efficace.

03. Isoler son habitat

Je n’aborderai pas ici la question de l’isolation thermique des sols, murs et plafonds car ce n’est pas dans une situation d’urgence que vous allez vous lancer dans un chantier de laine de verre. Lorsqu’une vague de froid est annoncée ou est déjà sur vous et que vous sentez le froid pénétrer irrémédiablement dans votre habitation, il est l’heure de calfeutrer vos portes, fenêtres et autres entrées d’air. Ça peut sembler peu, mais c’est déjà très efficace. Pour isoler une fenêtre afin de se protéger du froid, il ne suffit pas de scotcher ses jonctions avec le cadre pour créer un joint supplémentaire.

La vraie façon de créer un écran supplémentaire consiste à tendre un film plastique par-dessus la fenêtre afin de créer un vide isolant entre celle-ci et le film, qui sera scotché tout autour du cadre. Avoir des bâches plastiques et du duct tape à disposition pour mettre en place ce système est intéressant. Si vous n’êtes pas bricoleur/euse des marques comme 3M commercialisent des produits prêts à poser directement par-dessus vos fenêtres.

survivre au froid isolation fenêtres

Le film plastique se pose devant la fenêtre de façon à créer un sas d’air isolant

Vos bas de portes peuvent être équipés de boudins isolants en mousse afin d’éviter qu’un filet d’air ne s’insinue dans votre habitation. Si vous n’en avez pas prévu, des serviettes feront l’affaire. Si vous obstruez les conduits de VMC (ventilation mécanique contrôlée, les bouches d’aération qu’on trouve dans les cuisines, les salles de bain et les toilettes des immeubles), veillez à laisser un peu d’air circuler entre les pièces afin de maximiser la circulation de l’oxygène. C’est presque impossible mais si vous arrivez à créer un environnement complètement étanche et que vous y restez trop longtemps, vous finirez par étouffer. Dans tous les cas, dès que des maux de tête se font sentir c’est qu’il faut renouveler l’air de la pièce et donc aérer un peu.

04. Les chauffages d’appoint

Chauffage d'appoint gaz avec bouteille 13kg

Simple d’utilisation et efficace, le chauffage au gaz est une excellente solution d’appoint.

Les chauffages d’appoint au gaz et au fioul ont l’avantage de ne pas dépendre du réseau électrique pour fonctionner et constituent des alliés de premier choix pour survivre au froid. Peu répandus en raison de leur utilité devenue relative au fil du temps, ces systèmes sont disponibles à des prix abordables (à partir de 70€) et sont très efficaces pour chauffer des surfaces jusqu’à 40m² mais nécessitent des précautions d’usage à connaitre. Le chauffage d’appoint au gaz fonctionne généralement avec des bouteilles de gaz butane de type classique (6 ou 13kg) ou cube et les modèles vendus sont très sécuritaires et faciles à utiliser.

Chauffage au fioul, aussi appelé poêle à essence.

Le chauffage d’appoint au fioul aussi appelé poêle à pétrole est vendu un peu plus cher (autour de 90€), nécessite de stocker du carburant liquide hautement inflammable et dégage des odeurs assez forte. A ma connaissance, son volume de chauffe n’est pas supérieur à celui des systèmes d’appoint au gaz. A vous de voir quel système vous semble le plus adapté à vos besoins. Tout comme les couvertures de laine, les bouillottes sont tombées en désuétudes mais restent de solides alliées pour se réchauffer lorsqu’il fait très froid. Idéales pour réchauffer un lit froid ou humide, on en trouve de toutes les tailles et à tous les prix.

05. Systèmes de cuisson d’appoint

Avoir un ou plusieurs petits réchauds et leurs bouteilles de gaz à la maison vous permettra de pouvoir cuisiner en cas de coupure de courant si vos plaques sont électriques (théoriquement, si vous êtes au gaz vos plaques devraient continuer à fonctionner). Ces matériels sont faciles à utiliser, se trouvent dans les grandes surfaces, dans les magasins de camping et ne seront jamais un achat inutile. Et si manger chaud est agréable en temps normal, c’est doublement important quand il fait froid.

manegr chaud pour survivre au froid

Il existe différentes tailles de réchauds à gaz. Ces appareils sont couramment utilisés par les alpinistes pour survivre au froid et cuisiner par des températures négatives.

06. Stocker de l’eau, encore de l’eau, toujours de l’eau

Se trouver bloqué durant plusieurs jours sans eau est synonyme de mort certaine, chez soi comme ailleurs. En cas de froid extrême, il se peut que les canalisations enterrées éclatent à cause gel ou que vous soyez forcé de les couper pour l’éviter. Comme je l’évoque dans mon article sur le stockage et la conservation de l’eau, vous devez perpétuellement avoir de quoi vous hydrater, cuisiner et vous laver de façon rudimentaire pour 15 jours au grand minimum, soit 75L par personne à raison de 5L par personne et par jour. Vous DEVEZ avoir de l’eau chez vous ainsi que les connaissances pour la filtrer et la purifier, c’est une question de bon sens et de survie.

07. Stocker de quoi se nourrir pour avoir chaud

Qu’il s’agisse de survivre au froid ou survivre tout court, vous devez constituer un stock de nourriture également avant qu’un événement extraordinaire ne frappe, cela tombe sous le sens. Pour plus d’infos sur le sujet (et sur d’autres), lisez mon article sur les produits à stocker en amont d’une crise. Bien manger lorsqu’il fait froid est très important. Dans des conditions de froid sévères, le corps dépense beaucoup de calories pour maintenir sa température il est donc essentiel de se nourrir correctement. Si vous avez des enfants, veillez à ce qu’ils ingurgitent un maximum de protéines et faites-les s’hydrater régulièrement même s’ils n’ont pas soif.

08. Produire de la lumière pour y voir clair

Quand il fait très froid, il fait souvent très mauvais. Et comme vous l’avez sûrement remarqué, lorsqu’il fait très mauvais il fait aussi souvent très sombre. Stockez des bougies, des lanternes et des lampes torches pour vous éclairer et reportez-vous à ma vidéo sur l’éclairage pour voir quelques solutions d’appoint.

09. Utiliser des sources d’énergies alternatives

Quand il n’y plus de courant électrique dans l’habitation, il faut avoir un plan B pour recharger ses appareils électriques d’urgence (lampes, téléphones, talkies, radios, etc.). Consultez l’article sur le stockage d’énergie survivaliste et visionnez ma vidéo sur les sources d’énergie d’urgence pour approfondir le sujet.

10. Stocker des médicaments et traitements

Assurez-vous de diposer d’une trousse de secours complète et stockez des médicaments courants (Doliprane, Smecta, Aspirine, Spasfon, etc.) pour pouvoir gérer des blessures légères et les états fiévreux ou diarrhéiques. Si vous souffrez d’une maladie et devez impérativement prendre un traitement, vous devez vous assurer de disposer d’un stock de médicaments suffisants pour couvrir la période que vous jugez nécessaire et survivre au froid et à l’isolement.

N’hésitez pas à partager votre expérience si vous avez déjà traversé une épreuve de ce type et que vous avez des conseils pour survivre au froid extrême, et à suggérer des ajouts à cette liste si elle vous semble incomplète !