Face à la gravité de la situation, vous avez été extrêmement nombreux à m’écrire pour me demander comment faire pour se préparer à une guerre. Ne pouvant répondre à tout le monde, je vous résume ici quelques conseils de bon sens et quelques mesures de prévoyance pour se préparer à traverser une guerre sans y laisser trop de plumes.

Récapitulatif du contexte international

L’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022 est sans nul doute l’acte de guerre le plus critique que le monde ait connu depuis que l’Allemagne a envahi la Pologne le 1er septembre 1939, déclenchant ainsi la Seconde Guerre mondiale.

La situation actuelle est plus grave que la crise des missiles de Cuba, qui a amené les Etats-Unis et la Russie à un cheveu du conflit nucléaire. Les 8 décennies de paix que l’Europe a connue risquent de céder la place à un conflit mondial dont personne ne connait encore la forme.

La position de la Chine, qui soutient la Russie mais se fait discrète pour le moment, risque vite d’évoluer. La probabilité qu’elle profite du chaos ambiant pour se décider à enfin envahir Taïwan est forte.

Un tel scénario déclencherait immédiatement une réaction des Etats-Unis et de l’Union Européenne compte tenu de l’importance stratégique de l’île, qui fournit le monde entier en semi-conducteurs (composants électroniques qu’on retrouve dans toute l’électronique moderne, notamment dans les smartphones, voitures et ordinateurs).

Cyber attaques paralysant les économies et les infrastructures stratégiques, pénuries d’énergies, de nourritures et de biens de première nécessité, impulsions électromagnétiques, guerre biologique ou nucléaire si tout dérape…  Rien n’est à exclure, y compris la possibilité que la situation s’apaise et que tout revienne à la normale.

Comme toujours dans les conflits, nous évoluons dans une zone grise de l’Histoire. Et comme toujours, le vainqueur l’écrira à sa manière. Je ne perdrai donc pas de temps à m’attarder sur la genèse de la situation actuelle ni à spéculer sur la légitimité des uns ou des autres à vouloir envahir leurs voisins.

Ce qui est sûr, c’est que chacun d’entre nous doit se préparer plus rapidement et plus efficacement que jamais. Qu’il s’agisse de se préparer à une guerre, à une pandémie, à une inondation ou à une tornade, ces dernières années tout nous tombe dessus en même temps ou presque. Le temps n’est plus à la réflexion, il faut agir.

Si vous me suivez, vous savez que je n’écris jamais à chaud et que je ne publie pas d’articles catastrophistes. Mais les choses s’accélèrent et le moment est plus que venu de nous préparer à vivre une situation de crise.

Nous n’avons peut-être pas autant de temps devant nous pour nous préparer que ce que nous pensions. Surtout s’il s’agit de se préparer à une guerre mondiale.

Mesures de prévoyance à court terme

Stockez de l’eau, de la nourriture et de quoi cuisiner

Je ne le répèterais jamais assez, personne ne peut survivre sans s’hydrater et s’alimenter. Dépensez autant que vous pouvez vous le permettre dans un filtre à gravité de qualité, des packs d’eau et de la nourriture pour que votre famille ait de quoi tenir au grand minimum un mois complet.

Prévoyez large pour pouvoir vous rationner et tenir plus longtemps en cas d’extrême nécessité. Pensez à jouter des rations de survie à votre stock, leur emport est plus facile en cas d’évacuation.

Consultez l’ensemble de mes articles sur le stockage de l’eau pour plus d’informations sur le sujet, en particulier sur le stockage en fûts de grand litrage.

N’oubliez pas de vous équiper d’un réchaud gaz et de cartouches de gaz pour cuisiner si vous n’avez plus accès à l’électricité ou au gaz de ville.

Mettez de l’argent liquide de côté

Rassemblez suffisamment d’argent liquide pour pouvoir vous passer du système bancaire pendant au moins 2 semaines. Je vous conseille de mettre de côté l’équivalent d’un mois de salaire au minimum et plus si vos moyens le permettent, surtout si vous votre objectif est de prendre la fuite en cas de guerre.

sauvegarde administrative

Cette caisse de secours devra être répartie équitablement dans vos systèmes de secours, dans l’idéal par liasses de 500€ en petites coupures : sac(s) d’évacuation, cache(s) du domicile avec l’une de vos clés USB de sauvegarde administrative, etc.

Sauvegardez tous vos documents importants et irremplaçables

Si vous n’avez pas encore procédé à une sauvegarde administrative complète, c’est le moment. Je vous conseille de constituer plusieurs copies numériques complètes et une ou deux copies papier partielles contenant uniquement vos documents d’identification (passeports et photos de tous les membres de la famille).

Etablissez un réseau de communication de secours

Un réseau de communications s’appuyant exclusivement sur le numérique n’est pas fiable ni conçu pour fonctionner en cas de guerre. Vos lignes fixes numériques et vos portables cesseront tôt ou tard de fonctionner. Internet aussi, évidemment.

Prévoyez des talkies-walkies de qualité pour garder le contact avec vos proches et planifiez une procédure de regroupement avec vos proches en cas d’événement catastrophique.

N’oubliez pas de vous équiper d’une radio FM/AM pour capter les informations et suivre l’évolution de la situation.

Prévoyez de quoi faire fonctionner vos appareils électriques

Je vous conseille fortement de vous équiper de plusieurs batteries de secours et de panneaux solaires nomades pour recharger tous vos appareils électriques.

2 modèles portatifs haute capacité (environ 10 charges de smartphone) ainsi qu’un modèle nomade de grosse capacité vous permettront de pourvoir à vos besoins basiques (recharger vos téléphones, talkies, ordinateurs portables, éclairages LED, etc.).

générateur électricité solaire

Je vous recommande de vous équiper de panneaux solaires de 60W au minimum (l’idéal selon moi étant d’aller directement sur des panneaux de 100W pour optimiser la capacité de charge).

Aménagez votre cave/box en espace de survie

Si vous disposez d’une cave saine ou d’un box sécurisé, transformez cette pièce en espace de stockage et de survie. J’ai moi-même procédé à cette transformation qui permet de libérer énormément d’espace et peut s’avérer fort utile en cas d’urgence.

se préparer à une guerre résilience alimentaire

C’est beau, c’est bon et c’est utile.

Préparez votre véhicule à une évacuation d’urgence

Faites réviser votre voiture, veuillez à toujours avoir le plein et préinstallez un sac de fuite dans votre coffre. N’oubliez pas de planifier plusieurs itinéraires d’évacuation, vous ne savez pas avec certitude quel sera votre azimut de fuite ni quel sera l’état des différents routes que vous pensez emprunter.

Mesures de prévoyance à moyen terme

Quittez les grands centres urbains

Les grandes villes comme Paris sont des cibles stratégiques. Quel que soit le scénario envisagé, les habitants des grandes agglomérations souffriront énormément.

En cas de conflit, nucléaire ou pas, les habitants de Paris et des autres grandes villes de France n’ont aucune chance de s’en sortir indemne.

Si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas quitter la grande ville dans laquelle vous êtes installé, préparez-vous à vous confiner et stockez le maximum de réserves de survie possible. Et, à minima, consultez mon article sur l’évacuation d’urgence.

Quittez les zones proches d’infrastructures stratégiques

Les villes et villages proches des installations civiles comme les centrales nucléaires ou des installations militaires stratégiques comme le Centre de Transmissions de la Marine nationale de Rosnay sont à évacuer également.

En cas de conflit de grande envergure, ces installations seront détruites prioritairement par nos ennemis.

Déterminez si vous allez combattre ou non

… Si vous avez une chance de le faire. Mais chacun a le droit (et le devoir) de se battre pour protéger sa famille et sa patrie. Si vous souhaitez combattre, vous devez d’ores et déjà vous équiper et vous entraîner sérieusement pour vous préparer à une guerre.

se préparer à une guerre

Se préparer à une guerre demande du temps et de la détermination. Pour certains, c’est une vocation.

Les clubs d’airsoft sont un bon moyen, voir le seul, de simuler des scénarios de combats urbains. Quant à l’apprentissage des armes et du tir, il se fera obligatoirement au stand et un peu ici aussi.

Développez votre autonomie sur le long terme

Le 21ème siècle devait être celui des voitures volantes, de la paix et de l’abondance pour tous. Paradoxalement, la décrépitude de la chose politique, la libéralisation des mœurs et le développement de la technologie n’apportent que régression, abrutissement et désolation.

La guerre, que nous pensions lointaine, vient nous rappeler que l’Histoire n’est qu’un éternel recommencement et que l’effondrement nous guette.

Il est temps de réapprendre à cultiver nos jardins, et à les défendre aussi.

Fulmen Adveho !

Légendat